Oran : Deux morts en mer suite à une tentative d’émigration clandestine

Deux personnes, dont une mineure, ont trouvé la mort, mardi dernier, au Nord de Cap Falcon (Aïn El Turck), dans une tentative d’émigration clandestine à bord d’une embarcation pneumatique transportant 17 autres individus, a-t-on appris de la cellule de communication des Garde-côtes d’Oran.
La première victime a été repêchée après quatre heures de recherche en mer par les unités territoriales des Garde-côtes. La seconde personne, âgée de 17 ans originaire de Chlef, a rendu l’âme durant son transfert par hélicoptère à l’EHU 1er Novembre 1954. Sa dépouille mortelle a été déposée à la morgue de cet établissement, a indiqué la chargée de la communication de cette structure sanitaire.
Ces 17 harraga avaient pris le départ à deux heures du matin depuis la plage de Saint Rock à Aïn El Turck avant d’être interceptés par les Garde-côtes, sauvant, d’une mort certaine, les 15 autres rescapés. Une enquête a été ouverte sur les circonstances exactes de ce drame.