Montage auto

Nouveaux projets d’investissement dans l’automobile : Le dossier gelé jusqu’à nouvel ordre

Objet de plusieurs semaines de polémique, le secteur de l’industrie automobile, que le Gouvernement assimile à un simple processus de montage, est ressorti des tiroirs du Gouvernement.

En effet, le dossier a été examiné, hier, par le Premier ministre Tebboune qui a réuni un Conseil interministériel sur ce sujet. Ainsi, à travers le nouveau cahier des charges en élaboration, le Gouvernement entend asseoir une nouvelle industrie automobile par la mise en place d’exigences amenant les investisseurs à installer des filiales de sous-traitance pour alimenter la chaîne de production. Au cours de cette réunion restreinte, Tebboune a donné instruction aux départements concernés, parmi lesquels, les Finances, l’Industrie et le Commerce, d’élaborer un texte de loi exigeant des porteurs de projets automobiles d’assurer un taux d’intégration satisfaisant, la création d’emplois et la réduction de la dépendance aux importations des intrants à cette industrie. Aussi, il sera question aux investisseurs d’«introduction de la notion d’équilibre et de proportionnalité d’exonération des taxes et impôts et du taux d’intégration», apprend-on dans le communiqué de la chefferie du Gouvernement. Cependant, en attendant l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation, Tebboune a ordonné le gel de l’étude des nouveaux projets d’investissement dans le domaine, jusqu’à nouvel ordre.
Mohamed Wali