Tarawih

Ne perdez pas ses Pratiques

A vous qui avez repris le contact avec la lecture du Coran durant ce mois de Ramadan, ne perdez pas cette pratique. Car qui dit aimer Allah, devra aimer Sa Parole qui est le Coran. Mais peut-on imaginer un seul instant l’existence d’une personne qui se dit musulmane, et dont le rapport avec le Coran se limite au strict minimum de ce qu’elle lit durant ses prières ?
Peut-on se représenter un seul instant une personne se proclamant musulmane qui ne lit pas quotidiennement le Coran, quelques versets ou un hizb, ou sa moitié, ou son quart, ou même son
huitième ?
Ramadan fini, laisserons-nous notre exemplaire du Coran bien plié, dans un coin oublié de notre bibliothèque, ou comme ornement de décor, dans l’attente du prochain Ramadan ?  Fasse Allah  que nous ne le fassions pas.
A vous qui avez eu l’occasion de faire les tarawih, et ceux qui ont poussé leurs efforts pour faire la prière nafila de la nuit (le tahadjoud), laisserez-vous tomber cette si belle conduite, si belle expérience, ces moments intenses de rapprochements à Allah , de purification, des larmes versées dans la profondeur de la nuit, de l’extase vécue en invoquant Allah (dou’a), vos mains tendues vers le don d’Allah , implorant Sa Miséricorde, Son Aide, Sa Sollicitude, Sa Protection, Sa Bonté ?
Ne vivrez-vous ces instants d’intense bonheur, d’extrême foi qu’occasionnellement, furtivement, que « par hasard » ? Non cela ne saurait être ainsi pour qui dit aimer Allah  et Son Prophète. Nous nous devons de répéter ces moments de prière, d’invocation d’Allah et de son évocation une fois la semaine, sinon une fois les quinze jours, sinon une fois le mois. Si tu ne peux passer trois ou quatre heures en prière et en lecture du Coran la nuit ou peu avant l’aube, passes-y une heure, une demi-heure, quelques minutes. A vous qui avez jeûné le Ramadan obligatoire, ne perdez pas cette habitude du jeûne et ne délaissez pas Sa récompense divine. Le Prophète  exhorte les musulmans de jeûner notamment 6 jours (continus ou discontinus) du mois qui suit le Ramadan. Il recommande aussi de jeûner 3 jours par mois, ou 2 jours par semaine. Le jeûne est une excellente école de patience, de persévérance et de tolérance. A vous qui avez été généreux pendant ce mois béni, sachez que l’aumône dissous les péchés, retient la punition d’Allah  par Sa propre Volonté, purifie nos biens, et introduit dans le coeur des nécessiteux et des démunis cette lueur d’espérance et renforce les liens de la communauté.
Soyez aussi généreux après Ramadan, car nous avons besoin de nous purifier,
Et nos frères et soeurs ont besoin de nous.
Qu’Allah  accepte nos oeuvres et nous accorde la Foi et la Patience nécessaires pour que chaque jour soit un témoin pour nous et non contre nous, Amîne.