MOBISTORE 2

Mobilis et Huawei organisent la première édition du «Mobilistore Gaming Arena»

La première plateforme Algérienne de gaming qui permet le «in Game» à partir de sa carte Sim Mobilis et propose plus de 4000 jeux vidéo réunissant les passionnés de nouvelles technologies à l’occasion d’un concours national de Gaming. Mobilis et Huawei ont choisi de faire découvrir leur plateforme de jeux vidéo Mobilistore dans la Cité historique de Tlemcen. C’est dans l’héritage des fortifications de la ville, de ses grandes dynasties conquérantes que la finale nationale de Mobilistore réunira les finalistes du concours national de jeux vidéo. L’attrait de la compétition provient de son caractère exclusif et de la motivation que les jeunes exaltés de technologies modernes ont démontré en exprimant leur engouement pour le concours. La page Facebook de Mobilistore a littéralement été assiégée dès lors que l’annonce du concours et de ses conditions ont été mis en ligne le 21 décembre dernier. Ce ne sont pas moins de 88 000 fans qui se sont exprimés et ont signifié leur enthousiasme. La compétition est librement ouverte à tous les passionnés de jeux vidéo en ligne, il leur suffit de disposer d’une carte Sim Mobilis et de télécharger le jeu Strike OPS via la plateforme Mobilistore. 40 joueurs les plus actifs ont été sélectionnés pour participer à la phase finale qui se déroulera le jeudi 4 janvier 2018 au sein de la Maison de la culture de Tlemcen. Les finalistes seront répartis en 8 équipes de 5 joueurs-Gamers, pour défendre ensemble et loyalement les couleurs de leur équipe avec pour chacune un nom évocateur tel que les DZ-Warriors ou les DZ- SQUAD …L’espace de rencontre de la jeunesse qui est situé au cœur de la ville est lui aussi un choix pensé pour permettre à la jeunesse de Tlemcen de venir librement prendre part à cette grande cérémonie. Le e-sport, le dépassement de soi, l’esprit d’équipe dans la convivialité, le leadership seront à l’honneur avec une journée de grand suspense pour tous et toutes. Au-delà de l’expérience de jeu qui sera vécue ainsi que toutes les émotions, Mobilistore rend le gaming possible pour tous les Algériens en leur permettant d’avoir un accès immédiat aux jeux vidéo les plus tendance du monde. La valeur ajoutée unique est de transformer le crédit en diamant ou bonus de jeu grâce aux unités Mobilis, facilement et sans carte visa.

Un marin algérien décède à bord du cargo Gouraya
Un marin algérien âgé de 50 ans est décédé mercredi à bord du cargo Gouraya appartenant à CNAN Med, a appris l’APS jeudi du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en Méditerranée (CROSS Med). «Dans la matinée du 3 janvier 2018 le CROSS Med est informé du besoin d’évacuer un homme âgé de 50 ans (de nationalité algérienne) embarqué à bord du cargo TMC GOURAYA battant pavillon algérien et naviguant à environ 30 nautiques (60 km) au sud de Fos-sur-Mer», a indiqué un communiqué de CROSS Med, précisant que le marin avait fait, quelques minutes auparavant, un malaise. Après une conférence médicale téléphonique, les sauveteurs ont pris la décision de déployer un moyen d’évacuation permettant une prise en charge rapide du patient, «inconscient depuis 30 minutes et en état d’hypoglycémie», a ajouté la même source. Un hélicoptère Panther de la marine française a décollé de la base aéronautique navale d’Hyères avec à son bord une équipe médicale de l’hôpital Ste Musse de Toulon composée d’un médecin et d’un infirmier qui ont constaté, une fois arrivés à bord du cargo, le décès du marin. Le corps du marin algérien a été transporté vers le port de Marseille où «il sera pris en charge par les services spécialisés», a conclu CROSS Med.

Des policiers thaïlandais sanctionnés pour avoir fait la fête avec un rockeur
Des officiers de la police thaïlandaise ont été sanctionnés pour avoir fait la fête avec un rockeur local interpellé pour possession d’armes après sa libération sous caution, a indiqué hier le porte-parole de la police. «Leurs actions vont à l’encontre de la discipline policière», a expliqué le porte-parole, Krissana Pattanacharoen. La police rappelle à ses officiers qu’«ils ne doivent pas agir d’une façon qui prête à penser, de façon erronée, que la police a des relations personnelles avec les suspects», a-t-il ajouté. Des images du dîner des deux colonels de police de la province de Nakhon Si Thammarat (sud) avec le musicien, connu sous le nom de Sek Loso, ont circulé sur les réseaux sociaux début janvier. Le bad boy de la scène rock thaïe, habitué des pages people des magazines, avait été interpellé le 31 décembre 2017 après la diffusion d’un clip le montrant tirant en l’air devant un temple bouddhiste.

Une montgolfière transportant des touristes s’écrase près de Louxor
Une montgolfière transportant environ 20 personnes dont des touristes s’est écrasée hier près de Louxor, le deuxième accident du genre dans cette ville du sud de l’Egypte en près de cinq ans, ont indiqué des responsables. Ces responsables de la sécurité n’étaient pas en mesure de préciser dans l’immédiat le nombre de victimes éventuelles. Le gouverneur de Louxor, Mahmoud Badr, a confirmé l’accident, en indiquant qu’il se trouvait à l’hôpital local où des passagers ont été transportés, sans autres précisions. Il a affirmé qu’un communiqué serait publié bientôt. Le 26 février 2013, dix-neuf touristes britanniques, français, hongrois et japonais avaient péri dans l’accident d’une montgolfière qui volait au-dessus de la cité antique de Louxor. Le pilote et un touriste avaient survécu en sautant de la nacelle. Une fuite de gaz près du brûleur avait été évoquée comme source de l’accident. En 2009, 13 touristes étrangers avaient également été blessés à Louxor, lorsque leur montgolfière s’était écrasée après avoir percuté un pylône de communication.

Large participation à la Journée nationale du cross de l’ANP
La Journée nationale du cross de l’ANP, organisée jeudi à travers les différentes régions militaires, unités et autres structures de formation militaire du pays, a été marquée par une large participation des éléments militaires de différents grades et catégories d’âge, a indiqué à Blida le chef du service des sports militaires, département emploi et préparation au ministère de la Défense nationale (MDN), le général Omar Kriche. Le coup d’envoi de ce cross, inscrit au titre du programme annuel des activités sportives et militaires nationales et internationales, a été donné à l’Ecole des techniques de l’intendance de Blida Chahid Djilali-Bounaama, par le général Kriche, qui a souligné dans son allocution, à l’occasion, «la détermination du Haut commandement de l’ANP, à organiser ce type de manifestations, visant l’encouragement et le soutien de la pratique sportive dans ses rangs car elle est la base de la préparation de l’élément militaire au combat». «Le Haut commandement de l’ANP accorde un intérêt suprême à la préparation de tous les éléments miliaires, par le développement de leurs aptitudes physiques et de leur disponibilité permanente au combat», a-t-il, en outre, ajouté. Ce cross a vu une large participation des éléments, cadres et stagiaires, de l’Ecole des techniques de l’intendance de Blida (1re Région militaire), qui ont été repartis en quatre catégories d’âge pour les messieurs (18-25 ans, 26-32 ans, 33-40 ans et les plus de 40 ans), contre une seule catégorie pour les dames (18-25 ans). A la fin de cette course, le chef du service des sports militaires, département emploi et préparation au MDN a procédé à la distribution de médailles et prix aux trois lauréats de chaque catégorie d’âge.

L’hépatite B est bien une maladie ancienne
Des chercheurs ont effectué le séquençage du génome d’une souche virale de l’hépatite B retrouvée dans le corps momifié d’un jeune enfant mort au 16e siècle, confirmant que cet agent pathogène, responsable de près d’un million de morts annuellement touche l’humanité depuis des siècles. Les précédentes analyses scientifiques des restes de cet enfant, enterré dans la basilique de Saint Domenico Maggiore à Naples en Italie, avaient laissé penser qu’il avait été infecté par le virus de la variole, son visage portant des marques laissées apparemment par des pustules de la maladie. Mais des chercheurs de l’université McMaster au Canada ont pu, en analysant de petits échantillons de tissu de la peau et des os, identifier des fragments d’ADN viral. L’analyse génomique a alors révélé qu’il s’agissait du virus de l’hépatite B qui touche le foie et peut aussi provoquer des éruptions cutanées, selon leurs travaux publiés jeudi dans la revue américaine PLOS Pathogens. Cette découverte confirme ainsi que l’hépatite B affecte l’humanité depuis longtemps et a peu évolué au cours des 450 dernières années, explique Hendrik Poinar, un généticien à l’université McMaster, le principal auteur.