Messahel

Messahel à la 8e réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes : «Les projets présentés par les Chinois sont prometteurs »

Faisant partie des vingt économies les plus innovantes au monde, selon le classement de l’Indice mondial de l’innovation (GII), publié , mardi, au moment où s’ouvrait, la 8e réunion ministérielle du Forum de coopération Chine-États arabes, au Grand Palais du Peuple, à Beijing, le président chinois Xi Jinping a annoncé, à cette occasion, que Pékin et les pays arabes avaient convenu d’établir un «partenariat stratégique de coopération globale et de développement commun orienté vers l’avenir.»

Représentant l’Algérie, aux travaux du Forum Chine-Pays arabes, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Mesahel, a déclaré, sur la présence et le discours du Président chinois Xi Jinping à la cérémonie d’ouverture des travaux de cette Conférence, qu’ils «constituent un témoignage éloquent quant à l’intérêt tout particulier qu’accorde la Chine au renforcement des relations avec les pays arabes » a-t-il souligné , dans deux interviens, qu’il a accordé à la Chaine Chinoise CCTV et au quotidien de la République populaire de Chine, «le Peuple». Concernant les propositions avancées par le président chinois, dans son discours, à l’adresse, des ministres des Affaires étrangères des pays arabes, celles-ci portent sur des projets «prometteurs» qui permettent, selon Messahel, de «développer davantage les relations économiques et les échanges commerciaux » entre les deux parties.
Indiquant par la même occasion que le président chinois a donné par ces propositions «une lecture stratégique de l’action commune sino-arabe.» Annonçant que la Chine et les pays arabes avaient convenu d’établir un « partenariat stratégique de coopération globale et de développement commun orienté vers l’avenir» le président XI a souligné que «les pays arabes sont des partenaires naturels de la Chine» dans le cadre, a-t-il tenu à rappeler «de la coopération, en matière de la ‘Ceinture de la Route’», il a indiqué , que la coopération avait « stimulé toutes les dimensions» des relations sino-arabes, outre «propulsé la coopération globale sino-arabe dans une nouvelle phase» a-t-il précisé. Autre point abordé dans le discours du président chinois, sur lequel le ministre Messahel s’est exprimé, le concept de la «Société de destin commun pour l’humanité » développé par le premier responsable de Chine. Lequel concept, déclare le ministre Messahel, «rejoint dans ses principes et ses objectifs, l’initiative et la proposition algérienne du ‘Vivre ensemble en paix’» adoptée par les Nations unies, et les deux initiatives visent, souligne l’interviewé, « à promouvoir les valeurs de dialogue, de réconciliation, de tolérance et de respect mutuel.» Alger et Pékin, qui célèbrent en ces jours, le soixantième anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques, durant sa présence, de deux jours en Chine, les deux parties examineront «les voies et moyens susceptibles de renforcer davantage» les relations algéro-chinoises, de même que «l’approfondissement de la concertation et l’échange d’analyses sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.» Hier, les ministres des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, et son homologue chinois Wang Yi, ont convenu, au terme d’un tête à tête, de poursuivre la concertation entre les deux pays, en vue de « la concrétisation des projets en cours de maturation» outre qu’ils ont échanger les analyses et les points de vue d’Alger et Pékin sur des questions régionales et internationales, notamment sur les crises et les conflits, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé ainsi que la réforme du Conseil de Sécurité et des institutions de Gouvernance internationale. Les deux parties ont convenu, également, de « maintenir et de renforcer» la concertation entre les deux pays, dans les fora internationaux.
Karima Bennour