manuels scolaires

Manuels scolaires : L’ONPS ouvre plusieurs points de vente à Oran

Trois points de vente de manuels scolaires de l’Office National des Publications Scolaires (ONPS) ont été ouverts dans la wilaya d’Oran, notamment au niveau du siège de l’antenne de l’ONPS, au centre-ville d’Oran et à Arzew, a-t-on constaté lundi.

La vente des manuels scolaires n’ayant pas encore démarré dans les établissements scolaires et les parents d’élèves, déjà informés de l’ouverture, dimanche, de ces points de vente de l’ONPS, se sont rués sur ces antennes dès les premières heures de la matinée. De nombreuses et longues files d’attente se sont formées devant ces points de vente, sans interruption, entre 8h et 16h et les agents chargés de cette opération de vente étaient débordés. Au niveau du point de vente ouvert au siège de l’ONPS, il a fallu faire appel aux agents de l’ordre, afin de veiller au bon déroulement de cette opération de vente et éviter tout débordement. D’autre part, de longues chaînes étaient également visibles devant les nombreuses librairies privées, autorisées à vendre les manuels scolaires, d’autant que la vente se fait aux mêmes prix que ceux pratiqués par l’Office, même si certains libraires, peu nombreux, se sont permis d’ajouter une majoration de 50 dinars par manuel, selon des témoins. A l’origine de l’ouverture de ces points de vente, une circulaire du ministère de l’Education Nationale du 20 juillet 2017 prévoyant l’ouverture de points de vente de manuels scolaires au niveau de chaque établissement scolaire, des librairies privées et des antennes de l’ONPS. La même circulaire encourage, en outre, l’utilisation par les élèves de manuels scolaires déjà utilisés lors de l’année scolaire écoulée (2016/2017), peut-on lire sur ce document affiché au niveau de l’antenne de l’Office. Questionné sur cette opération de vente et sur les conditions de son déroulement, ainsi que sur la disponibilité de tous les manuels scolaires, un responsable de l’ONPS s’est refusé à toute déclaration ou commentaire. Toutefois, dans les files d’attente, les parents d’élèves ont fait part de sentiments mitigés sur cette situation. Pour la première fois, les parents d’élèves achètent les manuels scolaires au niveau de l’ONPS. On aurait aimé les acquérir, comme d’habitude, au niveau des établissements scolaires, car c’était plus simple et il n’y avait pas de longues chaînes sous un soleil de plomb. «Je ne comprends pas ce changement», indique Rachid, père de deux enfants scolarisés dans les cycles primaire et moyen. Saliha, parente d’élèves également, explique, pour sa part, «craindre la non disponibilité des livres et l’épuisement des stocks». «La vente n’a pas encore commencé au niveau des écoles et on ignore si elle va avoir lieu ou non, car nous avons entendu beaucoup d’informations contradictoires sur les manuels. Je prends les devants et je supporte cette longue attente, pourvu que j’arrive au bout de cette chaîne interminable», a-t-elle dit.

Les manuels disponibles à M’dina Jdida
Afin d’éviter les longues files d’attente et autres tracas, certains parents d’élèves se sont rendus à M’dina Jdida, temple commercial d’Oran, où tous les manuels scolaires, neufs ou d’occasion, sont disponibles en grandes quantités et depuis une dizaine de jours déjà.
Ces libraires occasionnels dictent leur loi et ne s’offusquent nullement des inquiétudes des parents d’élèves, n’hésitant pas à céder certains titres jusqu’à 700 ou 800 dinars l’unité, soit le double, voire le triple du prix officiel affiché par l’ONPS au niveau de tous ses points de vente. «Je me demande où ces vendeurs à la sauvette de livres scolaires se procurent tous ces stocks de manuels scolaires. C’est incroyable, les manuels d’occasion sont vendus aux prix des neufs», s’est interrogé Sid Ahmed, rencontré à la «Tahtaha» de M’dina Jdida, devant les étals des revendeurs des manuels scolaires. «Il manquait un manuel à mon fils qui est au collège, celui de l’éducation islamique, il n’était pas disponible à l’ONPS. Je viens de l’acheter à 600 dinars après marchandage, le vendeur demandait 700 dinars», a-t-il indiqué.
Pour rappel, «les directeurs de l’éducation sont appelés à veiller à mettre les manuels scolaires à la disposition des élèves», avait précisé la ministre de l’Education Nationale, Nouria Benghabrit, lors d’une conférence de presse animée en marge de la conférence nationale des directeurs de l’Education en prévision de la rentrée scolaire 2017-2018. Mme Benghbrit avait indiqué que l’ONPS mettrait à la disposition des élèves 30 nouveaux manuels scolaires et 6 cahiers d’exercice au niveau du 2ème palier des cycles primaire et moyen (2ème et 4ème année du primaire et 2ème et 4ème année du moyen). En outre, le nombre global de manuels scolaires à distribuer durant la rentrée scolaire est de 65 millions, avait-elle indiqué, soulignant que le dernier délai de distribution des manuels aux établissements de l’éducation a été fixé au 31 août.
Dans le même contexte, la première responsable du secteur a déclaré que la majorité des manuels était disponible au niveau des offices régionaux des publications scolaires, tandis que d’autres «sont en cours d’évaluation par la commission de contrôle et de révision» de manière à éviter les erreurs enregistrées dans les manuels scolaires précédents.