Ifticen

Malgré un début raté de l’USMH : Confiance renouvelée à Ifticène

Comme on pouvait s’y attendre, l’USMH, qui a assuré très difficilement son maintien parmi l’élite lors de l’exercice dernier, a mal démarré le championnat de cet exercice, avec deux défaites pour autant de matchs. Cela augure vraiment de lendemains incertains, pensent les fans harrachis eux-mêmes.
Il faut dire que cette situation était somme toute prévisible. Outre la guerre des tranchées qui a déclenché pour la énième fois dans les hautes sphères du club lors de l’intersaison, l’effectif d’Essafra a connu des changements notables. Pas moins de 15 joueurs ont été recrutés, en plus de l’arrivée d’un nouvel entraîneur, en la personne de Younes Ifticène, un enfant de l’USMH qui effectue son retour au sein du club banlieusard de la capitale après une très longue absence.
Ces données, ainsi que d’autres, ont influé négativement sur les résultats de l’USMH en ce début de saison, une équipe qui s’est déjà montrée impuissante lors des rencontres amicales de pré-saison.
Du coup, certains dans la formation harrachie s’interrogent si les Harrachis n’étaient déjà pas en crise. Le nouveau président de l’USMH, Bensemra, ne panique nullement.
Pour lui, il est tout à fait normal que son équipe trouve de pareilles difficultés en ce début de compétition, «étant donné que la machine n’est pas encore huilée», explique le boss harrachi, non sans réitérer sa confiance, et celle de ses pairs au niveau du bureau exécutif, en l’entraîneur Ifticène. «Il n’a jamais été question de limoger Ifticène, contrairement à ce que colportent certains dans les coulisses.
A vrai dire, nous sommes toujours dans une période de préparation. On ne peut pas demander des miracles à un coach qui a hérité d’une situation difficile. Je rappelle dans ce registre que notre équipe a débuté tardivement la préparation d’intersaison.
Cela est conjugué à des changements notables dans notre effectif, rendant encore la mission du coach plus difficile, car il aura besoin de temps pour travailler la cohésion», a encore dit Bensemra.
Par ailleurs, l’USMH pourrait retrouver son stade fétiche de Mohammadia dès la quatrième journée à l’occasion de la réception du CSC.
Le président Bensemra a rassuré à ce propos que les travaux avancent à grands pas au niveau du stade en question non encore homologué par la commission d’audit des stades de la FAF.
Hakim S.