lait-distribution

MAILLON FAIBLE DE LA FILIÈRE LAIT : La collecte ne couvre que 24% de la production nationale

S’exprimant, hier, à l’occasion de la journée nationale du lait, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé que le volume de la production nationale a considérablement augmenté, «passant de 1,2 milliard de litres en 2000 à 3,5 milliards de litres en 2017, soit un taux de croissance de 193% » indiquant que la quantité de lait collectée a été multipliée, « par huit, passant de 100 millions de litres en 2000 à 833 millions de litres en 2017 ». Quant à la collecte de lait, celle-ci, a indiqué le ministre «ne représente que 24% de la production nationale totale ».
Lors de son intervention aussi à l’occasion de l’installation du président du conseil interprofessionnel de la filière lait à la wilaya de Sétif, le ministre a souligné, d’autre part, les efforts de l’état pour augmenter la capacité de la production nationale de lait afin de réduire la facture globale de l’importation de la poudre de lait. Il a, toutefois, insisté sur la nécessité de s’inscrire dans une volonté d’amélioration continue de cette production qui occupe une place importante dans la ration alimentaire du citoyen. Cette rencontre était, aussi pour lui, une occasion de souligner les efforts déployés dans la wilaya de Sétif, précisant ainsi que cette dernière est devenue un pôle important et typique de la diversification de la production agricole et dans diverses filières.
Évoquant la production laitière et la collecte des produits laitiers, la même source a mis l’accent sur l’importance « de gérer cette collecte, notamment en ce qui concerne les laits frais ». Il s’est attardé, par ailleurs, sur la nécessité de promouvoir la production laitière locale et encourager aussi la production fourragère locale pour combler les besoins des éleveurs. Bouazghi a révélé, entre autre, l’impératif de développer des technologies innovantes dans l’élevage bovin laitier et améliorer les races bovines. Le ministre a également réaffirmé que le secteur laitier constitue une filière importante pour l’économie nationale, tout en mettant en exergue, notamment, la nécessité d’encourager l’investissement dans la production laitière et de l’amélioration de cette filière. à noter qu’il a été procédé, en fin de cette rencontre, à l’élection de Azzedine Tamni en tant que président du Conseil nationale interprofessionnel de la filière lait.
Mehdi Isikioune