Tabac

Lutte contre le tabagisme : Peut-on interdire de fumer dans les lieux publics ?

Est-il possible d’aller vers l’interdiction de fumer dans les structures d’accueil et autres moyens de transport, tels que les gares routières de transport par bus, de transport ferroviaire, les stations de bus et de taxis et, bien sûr, à l’intérieur des véhicules eux-mêmes ?
La question n’est pas déraisonnable puisqu’elle a déjà fait l’objet d’une rencontre entre les professionnels du secteur. En effet nous avons appris cette information, auprès des syndicats des taxieurs de Constantine qui ont été invités par la direction des transports de la wilaya à mener une campagne de sensibilisation auprès de leurs adhérents et des usagers avant de fixer une date pour l’entrée en vigueur de cette décision qui contribue bien évidemment à la protection de la santé publique.
Cela dit les représentants des opérateurs activant dans le transport collectif urbain et suburbain ont été destinataire d’une note de la part de la direction des transports expliquant les nouvelles dispositions arrêtées au niveau gouvernemental consolidant l’objet de l’interdiction de la consommation de tabac dans le transport terrestre. Selon les informations recueillies, la note en question s’est référée au contenu du décret ministériel n°16/057 du 14 mars 2016, émanant du ministère de tutelle, relatif à l’interdiction de la consommation de tabac à bord des moyens de transport routiers ainsi que dans les structures d’accueil des voyageurs, et demande aux syndicats des transporteurs et à tous les partenaires d’entamer une action de sensibilisation afin de permettre aux exploitants des moyens de transport la mise en application des dispositions prises, en utilisant le contact individuel ou collectif et par voie d’affichage dans les structures d’accueil des voyageurs.
Toutefois, il est indiqué qu’aucune date n’a été retenue quant à l’entrée en application de l’interdiction de fumer. Mais d’après certaines informations découlant de la direction des transports, cette campagne de sensibilisation ne constitue que la première étape sur la voie de la mise en œuvre des mesures prises. La date d’entrée en vigueur sera fixée ultérieurement.
Aussi, on n’a pas manqué de nous signaler que des sanctions seront prises contre les récalcitrants pris en défaut d’application lors des contrôles qui seront effectués.
Bien que l’interdiction de fumer à bord des taxis a été prise depuis plusieurs années déjà, même s’il se trouve encore des taxieurs récalcitrants qui ne respectent pas cette mesure. En tout état de cause et selon des avis largement partagés au sein des usagers du transport public, l’interdiction va de soi et les taxieurs peuvent l’appliquer sans trop rechigner à bord de leurs véhicules du moment que la mesure va être institutionnalisée et sera-telle appliquée strictement, l’avenir nous le dira…
Mâalem Abdelyakine