Lutte antiterrorise : Deux ateliers de fabrication d’explosifs détruits à Jijel

Deux ateliers de fabrication d’explosifs ont été détruits, dimanche à Taksena, dans la wilaya de Jijel, par un détachement de l’Armée nationale populaire, indique hier un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation efficiente de renseignements, un détachement de l’Armée nationale populaire a découvert et détruit, le 19 novembre 2017 à Taksena, wilaya de Jijel (5e RM), deux ateliers de fabrication des explosifs contenant dix fusils de chasse, un fusil à répétition, un fusil à pompe, 22 bombes, 411 projectiles, 269 balles de différents calibres, des outils de détonation, ainsi qu’un important lot de pièces de rechange pour armes à feu», précise la même source. Dans le même contexte, un élément de soutien aux groupes terroristes a été intercepté dans la même wilaya, ajoute le communiqué Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des détachements de l’Armée nationale populaire ont arrêté, à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar (6e RM), neuf orpailleurs et saisi trois véhicules tout-terrain, trois motos, 840 litres de carburant, divers outils d’orpaillage et de détonation, tandis que des Garde-frontières ont déjoué, à Tébessa (5e RM), une tentative d’introduction illicite d’une grande quantité de munitions s’élevant à 9.000 balles, indique le ministère. Par ailleurs, des Garde-côtes ont intercepté, à Oran et Mostaganem (2e RM), trente-cinq personnes à bord d’embarcations de construction artisanale, tandis que 21 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Béchar, Adrar, Ouargla et Tlemcen, selon la même source.