Anissa Berkane

Londres : L’artiste peintre algérienne Anissa Berkane expose sa collection

L’artiste peintre algérienne, Anissa Berkane, expose à partir de samedi, et pour cinq semaines, une collection d’une vingtaine de toiles intitulée «Dhikr Pictural» à la P21 Gallery de Londres, au Royaume Uni. Riche en symboles mathématiques, géométriques et calligraphiques créant une ambiance mystique, la collection a attiré des membres de la communauté algérienne, mais aussi des britanniques, curieux de découvrir l’univers religieux reproduit par l’artiste. Avec ses œuvres inspirées des principes de l’Islam contenus dans le Saint Coran, l’exposition d’Anissa Berkane est «une invitation à une compréhension plus positive de l’Islam et ses valeurs d’amour et de tolérance», explique l’artiste à l’APS. Pour ses symboles mystiques, ses chiffres et lettres en arabesque et ses signes rappelant sur quelques tableaux les motifs berbères, l’artiste a choisi les couleurs chaudes pour inviter à méditer sur l’univers et la vie spirituelle. «En ce monde d’aujourd’hui, notamment en occident, l’islam est associé à tort, à la radicalisation et à la terreur, le Dhikr Pictural, est une invitation spirituelle aux vrais valeurs de notre religion d’amour et de tolérance et source du savoir», souligne Anissa. À travers sa collection, travaillée sur 20 longues années de recherche dans la science et les «miraculeux codes mathématiques que recèle le Coran», l’artiste peintre invite à méditer sur l’univers infini, l’éternité et le spirituel. «Ces tableaux sont un rappel aux textes sacrés du Coran et à la manière dont celui-ci est codé mathématiquement», relève Anissa. Chacune des œuvres représente un aspect différent de l’univers et des valeurs tel que présentés dans le Coran, mais, elles «se complètent et sont indissociables», explique-t-elle. La terre est représentée sur un fond émeraude et des nuances bleues avec une dorure du soleil levant, l’immensité de l’univers est représentée en spirale bleutée sur un fond doré. Et c’est ainsi, en couleurs chaudes avec des touches en dorure que sont représentés des graphiques et symboles inspirés du Coran, tel l’explosion des étoiles, la force du fer, le champ magnétique et autres. On trouve également dans la collection d’Anissa, l’astrolabe, Instrument servant à déterminer la hauteur des astres, la Kaaba, les cinq piliers de l’Islam et d’autres symboles chiffrés dissimulés dans des signes. Les tableaux d’Anissa Berkane, larges ou hauts de plus d’un mètre pour certains, sont accompagnés de versets du Saint Coran, qui sont aussi parfois reproduits dans les toiles. Une projection vidéo en boucle accompagne également l’exposition, dans laquelle l’artiste explique aux visiteurs la symbolique de chaque toile, la signification des signes et désigne les sourates du saint Coran qu’elle représente. L’organisateur de l’exposition, Toufik Douib, a souligné que toute la série de Dhikr Pictural est «une ode sublime à la vie qui aborde un dialogue personnel avec chacun d’entre nous». En marge de l’exposition qui se poursuivra jusqu’au 6 janvier 2018, un programme de conférences est prévu autour de thèmes représentés par Dhikr Pictural. Diplômée de l’école des Beaux-Arts d’Alger, Anissa Berkane a déjà exposé en Algérie, en Allemagne et en France. Sa dernière collection a été présentée à Alger en 2015 et en Iran en décembre 2016. Elle souhaite que Dhikr pictural puisse voyager aussi loin que possible pour rappeler le message suprême d’amour et de tolérance.