ligue-1-crb-mca

Ligue 1 Mobilis : Les algérois boycottent les derbies

Hormis le match USM Alger-MC Alger, et avant lui CR Belouizdad-MC Alger, les derbies algérois disputés cette saison au stade du 5-juillet ne font plus recette et offrent un triste décor planté dans les gradins du temple olympique, comme ça a été le cas dimanche soir lors de la rencontre USM Alger-USM El Harrach en clôture de la 25e journée. En dépit de l’enjeu de la partie entre une formation qui vise de terminer à la deuxième place à défaut de décrocher le titre et une autre qui n’a pas encore assuré son maintien parmi l’élite, l’empoignade s’est déroulée devant des gradins affreusement vides. Pourtant, et depuis la réouverture du grand stade de la capitale la saison passée, les responsables de la Ligue de football professionnel ont tenu à ce que les derbies algérois soient tous domiciliés dans cette infrastructure qui dispose de toutes les commodités pour permettre aux joueurs d’offrir un spectacle à la hauteur des attentes. Les observateurs constatent néanmoins et avec regret que cette mesure n’a pas pour autant séduit les supporters des cinq formations de la capitale qui boudent de plus en plus ces rendez-vous, jadis attendus avec impatience par les férus des derbies.

Absence de spectacle et tarif élevé
En tout, ce sont donc 40 matchs entre les voisins de la capitale à livrer pendant tout l’exercice, un nombre de parties impressionnant censées constituer des fêtes du football algérois, sauf que le nombre de spectateurs dans les tribunes ne suit pas. Les raisons sont multiples, de l’avis des observateurs, à commencer par le niveau technique des joueurs qui va en se dégradant, en arrivant au tarif imposé par la direction du stade (500 DA) jugé élevé par les supporters composés dans leur majorité de jeunes chômeurs ou étudiants. Même le MC Alger, le club le plus populaire en Algérie qui drainait les grandes foules, y compris quand il jouait pour son maintien ou en deuxième division, voit sa large galerie le bouder dans ses grands rendez-vous déroulés dans son jardin préféré du stade du 5-juillet. Les précédentes sorties des Vert et Rouge en Coupe de la Confédération africaine entre février et avril, en sont la parfaite illustration.