contro%cc%82le-technique

Les nouveaux tarifs pour le contrôle technique des véhicules entrent en vigueur

De nouveaux tarifs ont été fixés pour les prestations de contrôle technique des véhicules automobiles par un décret exécutif publié au Journal officiel no 23. Concernant les véhicules n’excédant pas
3 500 kg de poids total en charge et affectés au transport de personnes de neuf places au maximum, le tarif est, désormais, de 835 DA (contre 800 DA auparavant) pour la visite technique et de 334 DA (contre 320 DA) pour la contre-visite. Pour les véhicules de transport de marchandises n’excédant pas 3 500 kg de poids total en charge, le tarif a été fixé à 1 253 DA (contre 1 200 DA) pour la visite technique et à 501 DA (contre 480 DA) pour la contre-visite. Quant aux véhicules de transport en commun de personnes de dix (10) places et plus, la prestation de contrôle est dorénavant de 1 671 DA (contre 1.600 DA) pour la visite technique et de 668 DA (contre 640 DA) pour la contre-visite technique. S’agissant des véhicules de transport de marchandises de plus de 3 500 kg de poids total en charge, le tarif a été fixé à 2 506 DA (contre
2 400 DA) pour la visite technique et à 1 000 DA (contre 960 DA) pour la contre-visite. Selon ce nouveau décret exécutif, qui modifie celui de juin 2003, ces nouveaux tarifs ne comprennent pas la taxe parafiscale instituée par la loi de finances de 1999, qui est retenue par les agences de contrôle technique de véhicules automobiles et reversée au profit de l’établissement national du contrôle technique automobile (ENACTA). En outre, la nouvelle tarification ne comprend pas également le droit de timbre versée au Trésor public, ainsi que la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et le droit de timbre de quittance. Pour rappel, l’ENACTA compte 459 agences de contrôle technique de véhicules agréées dont 343 sont opérationnelles, disposant de 543 lignes pour le traitement des véhicules sur un total de 802 lignes installées et implantées à travers l’ensemble des wilayas du pays.

Ooredoo présente ses meilleurs vœux à la famille de la presse nationale
A l’occasion de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse célébrée le 3 mai de chaque année, Ooredoo et l’ensemble de l’équipe du Département des Relations Publiques et Médias présentent, à la famille de la presse algérienne leurs meilleurs vœux de succès et de prospérité et profitent de cette journée pour saluer le professionnalisme de ses partenaires parmi les journalistes et les professionnels des médias.

Au moins 70 mineurs bloqués dans une mine de charbon en Iran
Au moins 70 mineurs étaient bloqués, hier, dans une mine de charbon de la province de Golestan, dans le nord de l’Iran, après une explosion accidentelle, ont rapporté des médias iraniens. «Quarante ouvriers sont coincés dans une partie de la mine, et trente à quarante dans une autre», a déclaré Pirhossein Koulivand, chef des opérations d’urgences d’Iran cité par les agences de presse Fars et Isna. Il a ajouté que douze mineurs étaient sortis indemnes de l’explosion provoquée par la tentative de mise en marche du moteur d’un chariot et que quatre autres, blessés, avaient été hospitalisés à Azad Shahr, ville proche de la mine. L’agence officielle Irna, citant un «responsable informé», a affirmé qu’il pourrait y avoir plusieurs morts car l’explosion s’est produite au moment du changement des équipes et de nombreux ouvriers se trouvaient non loin du lieu de l’explosion.

Appel contre l’impunité pour l’assassinat de journalistes au Honduras
Le Commissariat national aux droits de l’Homme du Honduras a réclamé, mardi, la fin de l’impunité dans les affaires d’assassinats de journalistes, de patrons et d’employés de presse, dont 69 ont été tués depuis 2001 dans le pays. Cet organisme, le Conadeh, a demandé aux autorités d’«intensifier les efforts faits pour enquêter et poursuivre les responsables des crimes» commis contre des personnes travaillant pour des médias. «91% des 69 cas enregistrés entre 2001 et 2017 sont impunis», a dénoncé le Conadeh à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai. Le dernier en date a été la mort du journaliste Igor Padilla, tué par balles en pleine rue dans le nord du Honduras en janvier. Le taux d’homicides dans ce petit état d’Amérique centrale est un des plus élevé au monde, de 60 pour 100 000 habitants, contre 6,7 pour 100 000 en moyenne au niveau mondial, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Privé d’eau, un détenu meurt de déshydratation, dans une prison américaine
Un jury américain a recommandé de lancer des poursuites à l’encontre de sept employés d’une prison qui avaient coupé l’eau à un détenu, provoquant sa mort par déshydratation. Jugé trop bruyant en détention, Terrill Thomas, qui souffrait de troubles mentaux, a été privé d’eau courante pendant sept jours dans sa cellule d’une prison de Milwaukee, avant de succomber, déshydraté. Le détenu avait été écroué pour avoir ouvert le feu dans un casino, blessant gravement une personne. En détention, il a été placé à l’isolement. Les conduites d’eau alimentant les toilettes et le lavabo de sa cellule ont été coupées pour punir ce dernier de son comportement agité. Selon les rapports des médias locaux, la victime aurait perdu 16 kilos suite à ce traitement avant de mourir sur le sol de sa cellule dépourvue de matelas. Bien que sa mort remonte au 24 avril 2016, il a fallu un an pour qu’un jury indépendant commence à en examiner les circonstances. Le médecin en chef du comté de Milwaukee avait auparavant conclu que la mort de Terrill Thomas s’apparentait à un homicide. Les conclusions du jury d’enquête sur ce décès permettront au bureau du procureur local de lancer des poursuites contre les services pénitentiaires.

Cinq morts dans l’explosion d’une voiture piégée dans le nord de la Syrie
Au moins cinq personnes ont été tuées, hier, dans l’explosion d’une voiture piégée à Azaz, une ville rebelle du nord de la Syrie, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Parmi les victimes figurent quatre civils et un policier mais le bilan pourrait être plus lourd car plusieurs blessés se trouvent dans un état critique, selon la même source. L’attentat s’est produit près d’une mosquée et du siège du gouvernement provisoire, formé en novembre 2013 et qui gère les affaires courantes dans les territoires rebelles qui échappent au gouvernement. Le 7 janvier, au moins 48 personnes, en majorité des civils, avaient été tuées dans l’explosion d’un camion piégé à Azaz, une ville de la province d’Alep proche de la frontière avec la Turquie.

Un Californien arrêté pour trafic d’oiseaux protégés
Un homme de 49 ans a été arrêté en Californie, mardi, pour avoir tenté de faire entrer clandestinement aux états- Unis, sur un vol en provenance du Vietnam, 93 oiseaux chanteurs asiatiques – pour la plupart morts pendant le voyage. Kurtis Law, qui a également un domicile au Vietnam, est accusé d’avoir essayé de faire entrer sur le territoire américain ces tous petits oiseaux le 24 mars en les cachant dans ses bagages. Tous les oiseaux sauf huit sont morts pendant le transit ou peu après avoir été découverts à l’aéroport de Los Angeles, ont indiqué les autorités fédérales. Ils avaient été placés dans des valises d’une façon «qui ne permettait pas ou peu de mouvement», ont-elles précisé. La plainte contre Law affirme que plusieurs des oiseaux appartenaient à des espèces protégées comme l’étourneau de Rothschild, le Garrulaxe Hoamy ou le Mésia à joues argentées. L’accusé risque jusqu’à 20 ans de prison s’il est jugé coupable de trafic illégal d’animaux.

Incendie criminel de Zeralda : perpétuité pour 3 accusés
Le tribunal criminel près la Cour de Tipasa a prononcé une peine de prison à perpétuité contre trois individus, impliqués dans la mort de sept personnes dans un incendie criminel ayant ravagé, en janvier 2016, le complexe touristique Azur de Zeralda, a appris l’APS mardi auprès de cette instance judiciaire. Selon la même source, le tribunal criminel près la Cour de Tipasa a prononcé, -lors d’une audience publique, tenue dimanche et consacrée à l’affaire de la mort de 7 personnes dans l’incendie criminel du complexe Azur de Zeralda en janvier 2016-, une peine de prison à perpétuité contre les dénommés A.N, M.A et A.A pour les chefs d’inculpation de «constitution d’une association de malfaiteurs dans l’objectif de préparer un crime» et «incendie volontaire de biens de l’état ayant conduit à la mort». Six autres individus impliqués dans cette même affaire, répondant aux initiales de T.M, T.F, A.N, Dj.R, A.A et Kh.M ont été condamnés par le même tribunal à une peine de trois années de prison ferme chacun pour les chefs d’inculpation de «dissimulation de l’auteur d’un crime», «non dénonciation de criminels», «obstruction à la justice» et «dissimulation des traces d’un crime». Après délibérations, le même tribunal a prononcé l’acquittement de six autres individus arrêtés dans cette affaire, au moment où un prévenu demeure toujours en fuite. Les services de la police judiciaire avaient présenté, devant le parquet, pas moins de 18 accusés dont une femme, âgés de 23 à 38 ans, suite au décès de sept personnes dans un incendie criminel au complexe touristique Azur de Zeralda.