ouyahia3

Les gouvernements algérien et français en réunion aujourd’hui : Signature de plusieurs accords à Paris

Le premier ministre, Ahmed Ouyahia, est attendu aujourd’hui à Paris, pour coprésider avec son homologue français, Edouard Philippe, la 4e session du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) entre les deux pays. Il sera accompagné d’une délégation importante pour une visite lors de laquelle plusieurs accords de partenariat seront signés entre les deux parties.
Cette rencontre intergouvernementale intervient au lendemain de la visite à Alger du chef d’État français, Emmanuel Macron. C’est dire à la fois toute l’importance, la profondeur et la complexité de la relation algéro-française qui se veut un lien privilégié. Pour rappel, le CIHN est un cadre mis en place à la faveur de la Déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre l’Algérie et la France, signée en décembre 2012, par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et son homologue français, François Hollande, à l’issue de la visite d’Etat en Algérie de ce dernier. La session du CIHN est précédée par les travaux du COMEFA (Comité mixte économique franco-algérien) qui se sont tenus le 13 novembre dernier à Alger et ont été couronnés par la signature de trois accords de partenariat et de coopération économique. La tenue du CIHN à 24 heures de la visite d’amitié et de travail en Algérie du président Emmanuel Macron est considérée à Paris comme une « symbolique forte » qui met en exergue la qualité des relations entre la France et l’Algérie appelées à être approfondies « davantage » et soutenues avec une coopération « dense » touchant plusieurs domaines.
Les membres des deux délégations devront arrêter le nouveau Document Cadre de Partenariat (DCP) pour les années 2018-2022, dont le dernier (2013-2017) arrive à son terme. Ce dernier, signé lors de la visite d’État du président François Hollande en décembre 2012, avait défini les grands axes de coopération, tels que le renforcement du capital humain, le développement économique et durable, la bonne gouvernance, la modernisation du secteur public et le renforcement de la coopération décentralisée. Selon les premiers éléments d’informations, les travaux du CIHN vont être couronnés par la signature d’une dizaine d’accords dans les domaines économique, pharmaceutique, universitaire, professionnel et culturel. Comme ils seront le cadre pour mettre en perspective, d’autres projets de coopération qui seront, quant à eux, à l’ordre du jour de la prochaine visite d’état en Algérie du président Macron qui interviendrait, selon les mêmes sources, au courant du premier trimestre de 2018.
R. N.