Les deux frères ennemis

Les deux frères ennemis surclassés par l’ESS : Le MCA et l’USMA se disputent la 2e place

A présent que tous les matchs en retard sont consommés, l’ESS peut désormais se préparer à la fête. Le MCA, le principal danger qui le guettait, étant donné que le club de la capitale comptait pas moins de quatre rencontres en moins, n’a pu récolter plus que 7 points des 12 possibles. Une moisson qui ne lui permet pas de recoller au leader et relancer par la même la course pour le titre. La dernière rencontre en retard des Vert et Rouge a été jouée samedi soir à Béchar, un match qui a vu les Algérois réussir à décrocher leur premier point dans l’histoire de ses déplacements à Béchar en accrochant la JSS (0-0). Il s’agit en fait du cinquième déplacement des Vert et Rouge à Béchar, eux qui s’y sont inclinés pendant les quatre précédents matchs face à la JSS. Cependant, ce nul ramené du sud ouest algérien aura finalement mis le MCA pratiquement hors course dans la bataille autour du titre. Il lui sera très difficile d’ailleurs de refaire son retard de six points sur le leader l’ESS, et ce à six journées de la fin du championnat. Désormais, les Vert et Rouge vont focaliser sur la deuxième place qualificative à la Ligue des champions. Néanmoins, il faudra, aux protégés de Mouassa, cravacher dur pour atteindre cet objectif. Ils ne comptent d’ailleurs que deux points d’avance sur l’USMA, au moment où ce sont les Usmistes qui bénéficieront de l’avantage de jouer le plus de matchs à Alger en cette dernière ligne droite du championnat. On devra ainsi assister à une rude bataille entre les deux frères ennemis qui, à défaut de se bagarrer pour le titre de champion, vont se contenter de se disputer la place du dauphin. Les deux voisins, qui vont bientôt débuter la phase de poules de la Ligue des champions (pour l’USMA) et la coupe de la CAF (pour le MCA), vont devoir consentir beaucoup d’énergie pour tenir le coup. Les entraîneurs des deux formations devront ainsi faire preuve d’intelligence en optant pour un turn over. On pense notamment au coach mouloudéen Kamel Mouassa, dont l’équipe est également en course en coupe d’Algérie où elle affronera l’ESS en demi-finales.

Hakim S.