LPP

Les cadres percevant plus de 20 millions de cts peuvent souscrire au logement de type LPP : Le plafond de salaire sera supprimé

Bonne nouvelle pour les cadres et les fonctionnaires qui touchent un salaire mensuel supérieur à 20 millions de centimes. Désormais, cette catégorie peut souscrire à un logement de type LPP (Logement promotionnel public). L’annonce a été faite, hier à Alger, par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, lors de sa réunion avec les membres de la commission des Finances et du Budget de l’APN. «Les cadres percevant un salaire mensuel supérieur à 200.000 DA (20 millions de centimes) peuvent souscrire à la formule du Logement LPP», a indiqué le ministre en réponse aux appels des cadres aux salaires dépassant ce plafond qui n’avaient donc pas le droit d’aspirer à cette formule du logement. «Le plafond de salaire pour pouvoir bénéficier du Logement promotionnel public (LPP) sera supprimé afin de permettre à un grand nombre de cadres de souscrire à cette formule», a précisé Temmar, au cours de cette rencontre parlementaire consacrée à l’examen du projet de loi portant règlement budgétaire de 2015. Autant dire que cette annonce fera des heureux parmi ceux qui sont exclus par la loi en vigueur et laquelle prévoit un plafonnement des salaires pour limiter l’accès à ce type de logement.
Contrairement aux employés qui perçoivent des salaires sous la barre de 10 millions de centimes, exclus mais qui peuvent aspirer à un logement AADL, les cadres dont les salaires dépassent le montant plafonné n’avaient pas droit aux logements promotionnels de l’État. En ce sens, il est à rappeler que cette formule, créée en 2013, concernait les citoyens percevant un salaire oscillant entre 108.000 DA et 216.000 DA.
D’ailleurs, se sentant plus que jamais exclus au moment où presque toutes les autres catégories salariales ouvrent droit à une formule quelconque, les cadres peuvent, aussitôt cette loi supprimée, souscrire à un logement LPP.
R. N.