Vote

Les bureaux de vote ouverts de 8h à 19h : Les Algériens à l’assaut des urnes

Coup d’envoi, aujourd’hui, des législatives. L’opération de vote devra être, selon la loi organique du 25 août 2016, relative au régime électoral, entamée à 8 heures du matin et prendre fin à 19 heures.
C’est donc à partir de ce matin que les Algériens vont exprimer leur choix pour la formation de la nouvelle APN. L’article 32 stipule que le scrutin est ouvert à 8 heures et clos le même jour à 19 heures, notant, toutefois, que pour faciliter aux électeurs l’exercice de leur droit de vote, le wali peut, le cas échéant, prendre, après autorisation du ministre chargé de l’Intérieur, des arrêtés à l’effet d’avancer l’heure d’ouverture du scrutin ou de retarder l’heure de clôture dans certaines communes ou dans l’ensemble d’une même circonscription électorale.
Le wali en informe la Haute Instance indépendante de surveillance des élections, poursuit l’article de loi. L’article 33 relève que le scrutin ne dure qu’un seul jour, mais précise, toutefois, que le ministre chargé de l’Intérieur peut, par arrêté, autoriser les walis, sur leur demande, à avancer de 72 heures au maximum la date d’ouverture du scrutin dans les communes où les opérations de vote ne peuvent se dérouler le jour même du scrutin, pour des raisons matérielles liées à l’éloignement du bureau de vote, à l’éparpillement des populations et pour toute raison exceptionnelle dans une commune donnée. Le texte de loi ajoute que le nombre de bureaux de vote itinérants doit obéir aux seuls critères de facilitation du vote des électeurs exclusivement visés par ces dispositions.
Les arrêtés pris par les walis à l’effet d’avancer la date d’ouverture du scrutin sont publiés et affichés au niveau de chaque commune concernée, au plus tard 5 jours avant le scrutin, souligne la loi organique. Le même article énonce en outre que le ministre chargé de l’Intérieur et le ministre chargé des Affaires étrangères peuvent, par arrêté conjoint et à la demande des chefs de représentations diplomatiques et consulaires, avancer de 120 heures la date d’ouverture du scrutin, pour ce qui concerne la communauté algérienne établie à l’étranger.

Le dépouillement des voix à partir de 19 heures
Le dépouillement des voix, qui intervient immédiatement après la clôture du scrutin, est opéré, publiquement, par les scrutateurs, désignés par les membres du bureau de vote parmi les électeurs inscrits à ce bureau, selon la loi organique du 28 août 2016, relative au régime électoral. L’article 48 stipule que le dépouillement des voix suit immédiatement la clôture du scrutin. Il est conduit, sans interruption, jusqu’à son achèvement complet, ajoutant que le dépouillement est public et qu’il a lieu obligatoirement dans le bureau de vote. Il est, toutefois, précisé qu’à titre exceptionnel et pour les bureaux de vote itinérants, le dépouillement s’effectue au niveau du centre de vote de rattachement. Le dépouillement des voix est opéré par des scrutateurs, sous le contrôle des membres du bureau de vote, relève l’article 49, qui précise que les scrutateurs sont désignés, par les membres du bureau de vote, parmi les électeurs inscrits à ce bureau, en présence des représentants des candidats ou listes de candidats. Le texte de loi stipule qu’une fois les opérations de lecture et de pointage terminées, les scrutateurs remettent au président du bureau de vote les feuilles de pointage, signées par eux, en même temps que les bulletins de vote, dont la validité leur a paru douteuse ou a été contestée par des électeurs. Il est stipulé, en outre, que les bulletins nuls ne sont pas considérés comme suffrages exprimés lors du dépouillement. Il s’agit de l’enveloppe sans bulletin ou le bulletin sans enveloppe, plusieurs bulletins dans une enveloppe, les enveloppes ou bulletins comportant des mentions, griffonnés ou déchirés, les bulletins entièrement ou partiellement barrés et les bulletins ou enveloppes non réglementaires. À l’exception des bulletins nuls et des bulletins contestés qui sont annexés au procès-verbal de dépouillement, les bulletins de vote de chaque bureau de vote doivent être conservés dans des sacs scellés et identifiés, quant à leur origine, jusqu’à expiration des délais de recours et de proclamation définitive des résultats des élections. L’article 51 précise que dans chaque bureau de vote, les résultats du dépouillement font l’objet d’un procès-verbal, rédigé à l’encre indélébile en présence des électeurs, dans le bureau de vote, et comportant, le cas échéant, les observations et/ou réserves des électeurs, des candidats ou de leurs représentants dûment habilités. Dès l’établissement du procès-verbal de dépouillement, les résultats sont proclamés en public par le président du bureau et affichés, par ses soins, dans le bureau de vote. Une copie du procès-verbal de dépouillement, certifiée conforme à l’original par le président du bureau de vote, est remise, séance tenante et à l’intérieur du bureau de vote, à chacun des représentants dûment mandatés des candidats ou listes de candidats, contre accusé de réception. Une copie du procès-verbal susmentionné, certifiée conforme à l’original par le président du bureau de vote, est également remise, contre accusé de réception, au représentant de la Haute Instance indépendante de surveillance des élections.
Ania NCH-NB