Alger, illustration ville,  Chantier de construction de logements par une entreprise chinoise

Les 12 400 unités Aadl 2 prévues à Alger : Lancement hier des travaux de réalisation

Les travaux de réalisation de 12.400 logements dans la capitale ont été lancés, hier, dans le cadre du programme de logements de la formule de location-vente supervisés par l’Agence d’amélioration et de développement du logement (AADL).

Ces logements sont répartis sur quatre sites situés à Baba Hassen (projet de 2.400 unités et projet de 3.000 unités) et à Douera (projet de 3.746 unités et projet de 3.254 unités). Le premier projet sera réalisé par la société turque «Atlas» alors que la réalisation des trois autres a été confiée à l’entreprise chinoise «CSCEC» avec un délai de 30 mois pour chaque chantier. Ces projets destinés aux souscripteurs AADL inscrits par voie électronique en 2013 prévoient des infrastructures publiques, dont des écoles primaires, des CEM et des lycées. Lors de la cérémonie de lancement des travaux de ces quatre projets, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abelwahid Temmar, a mis en avant la nécessité de la réalisation parallèle des logements et des infrastructures publiques afin de livrer des cités intégrées, soulignant l’impératif de respecter la qualité et les délais de réalisation. Le programme AADL pour la wilaya d’Alger comprend la réalisation de 150.350 logements auxquels s’ajouteront 20.000 unités en 2018 pour atteindre in fine un total de 170.350 logements de location- vente. Le bilan de ce programme dans la capitale fait ressortir l’achèvement des travaux de réalisation de 22.923 unités alors que ceux de 78.087 autres unités sont toujours en cours. Au niveau national, 42.755 logements ont été réalisés et 231.369 autres sont en cours de réalisation au titre du programme AADL qui prévoit la réalisation de 350.000 unités à travers toutes les wilayas du pays. L’achèvement des travaux de réalisation de 32.783 unités, dont 13.599 dans la capitale, devrait intervenir durant le dernier trimestre de 2017. Selon les données de l’AADL, un recul est enregistré dans le nombre des logements qui n’ont pas encore été lancés de 87.050 à 55.484 unités à fin octobre, ce qui prouve que le programme connait, ces derniers mois, une nouvelle dynamique, a fait savoir le ministre qui était accompagné lors de sa visite du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. Temmar a rassuré les souscripteurs que le programme AADL sera poursuivi et qu’il sera réalisé dans son intégralité et de manière effective, faisant remarquer que les travaux feront l’objet d’un «suivi rigoureux», notamment à Alger qui bénéficie d’un «intérêt particulier» eu égard au volume des projets prévus. Le ministre a précisé dans ce contexte que le financement ne posait pas de problème, ajoutant que 120.000 unités de la formule location-vente ont été enregistrées dans le cadre du projet de loi de finances 2018, tandis que le reste sera enregistré au titre du projet de loi de finances 2019, marquant ainsi la fin de l’enregistrement financier de tous les projets AADL. Temmar a insisté, dans ce sens, sur l’importance de l’amélioration de la cadence de réalisation en vue de rattraper le retard enregistré et réaliser les objectifs du programme. Pour sa part, Bedoui a estimé que la «dynamique que le secteur enregistre est un message fort qui confirme que l’amélioration des conditions de vie des citoyens demeure une priorité majeure en dépit des difficultés financières que traverse le pays.»S’agissant du projet de numérisation du permis de construire, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a estimé qu’il s’agit là de «la concrétisation du défi mené par le gouvernement pour lutter contre la bureaucratie à travers l’utilisation des technologies modernes».