Coran

L’école du mois de Ramadhan (5e partie et fin)

- Cinquièmement : Vomir intentionnellement, selon la parole du Prophète :
« Quiconque vomit sans le vouloir, ne doit pas remplacer le jeûne ; mais celui qui vomit intentionnellement, doit remplacer le jeûne » [ Rapporté par Abou Daawoud et Tirmidhi.] - Sixièmement : Faire sortir le sang par la Saignée (Al-Hijaamah), selon la parole du Prophète :
« Le saigneur (celui qui fait la saignée) et celui qui se fait faire la saignée, ont tous deux rompu le jeûne » [ Rapporté par Ahmed et les auteurs des Sounanes.] Et en ce qui concerne la sortie du sang en petite quantité pour faire des analyses ou à cause d’une blessure et un saignement du nez, ceci ne fait pas rompre le jeûne.
- Septièmement : la sortie du sang des menstrues ou des lochies, fait rompre le jeûne, même si cela se produit quelques instants avant le coucher du soleil.
Voilà – qu’Allah vous fasse miséricorde – les bases des choses qui font rompre le jeûne, protégez donc – serviteurs d’Allah – votre jeûne de l’imperfection et de l’annulation.
Puis, sachez – qu’Allah vous protège -, que vous accueillez les dix jours du milieu du mois de Ramadan, qui sont « les dix jours du pardon » ; donc, accomplissez les causes du pardon en jeûnant et en priant de la meilleur façon, et en étant assidus à l’accomplissement des bonnes œuvres, à la lecture du Coran, au repentir, à l’invocation d’Allah, à la demande de pardon, et à l’insistance dans les demandes adressées à Allah, car Allah aime ceux qui insistent dans leurs demandes.
Et il est bon de rappeler pendant ce mois honorable l’obligation religieuse représentée par la Zakat ( el fitr ), car elle est liée à la prière dans le Livre d’Allah ; donc, acquittez la Zakat de bon gré.
Le mois de Ramadan – ô frères en Islam -, est une occasion pour l’union de la communauté autour du Coran, de la Sounnah et du chemin des pieux prédécesseurs de la communauté ; ainsi qu’une occasion pour l’éducation des jeunes et des générations sur le chemin du juste milieu et de la modération, pour l’éducation de la femme afin qu’elle porte le voile, qu’elle soit chaste et pudique, et qu’elle s’éloigne du mélange avec les hommes ; c’est une occasion aussi pour élever la predication du bien et l’interdiction du mal, et pour la protection de la sécurité de la communauté et prêter attention à ses intérêts.
Donc, tirons-nous profit de l’école du mois de Ramadan. Etanchons-nous notre soif de la source d’eau provenant de ses bienfaits et de ses bénédictions. Ceci est ce que nous espérons, Allah Seul peut nous aider à y parvenir, et Il est (qu’Il soit glorifié) Celui à qui nous devons demander de l’aide.
Qu’Allah accepte notre jeûne et nos prières ! Et qu’Il nous donne toujours les bienfaits dans les jours futurs, Il est Bon et Généreux !
FIN