photo p5

Le SG du MREE a sommé les responsables de son secteur de livrer le projet des Grands transferts dans la wilaya de Bouira d’ici l’été prochain : Hadj Belkateb ne badine pas avec les délais

L’été arrive à grands pas et la demande sur l’eau portable devient plus pressante. Pour parer à d’éventuelles perturbations de l’alimentation des populations en eau potable, les responsables du ministère des Ressources en eau et de l’Environnement (MREE) veillent sur l’achèvement et la livraison des projets du secteur dans les délais impartis.
C’est dans cette optique que le secrétaire général du MREE, Hadj Belkateb, a sommé les responsables en charge de la réalisation des grands transferts d’eau potable des barrages de Tilesdit et de Koudiet-Acertdoune, dans la wilaya de Bouira, de livrer ce projet d’ici l’été prochain.
Hadj Belkateb ne badine pas avec les délais. En visite de travail effectuée, hier, dans la wilaya de Bouira, le SG du ministère des Ressources en eau et de l’Environnement a expliqué aux responsables locaux de son secteur que l’approvisionnement régulier des populations en eau potable est tributaire de la livraison des ouvrages qui emmagasinent et transportent la ressource hydrique dans les délais. «Vous devez terminer le projet de réhabilitation de la station de traitement du barrage de Tilesdit, le plus rapidement possible, en vue d’atteindre l’objectif tracé qui est les 72 000 m3, et ce, d’ici au mois de mai prochain», a indiqué Hadj Belkateb aux responsables du projet. N’ayant pas encore démarré, cette opération est destinée à renforcer les capacités de mobilisation des eaux potables et atteindre les 90 000 m3 pour alimenter de façon quotidienne les région de l’est de la wilaya, dont les communes d’Ath-Mansour, Chorfa, M’chedallah, Ahnif et El-Adjiba ainsi qu’une partie de Bechloul, ont expliqué les responsables du projet au cours de cette visite. À cet effet, le SG du MREE a appelé les différentes parties à travailler dans une parfaite complémentarité pour avancer dans ce projet d’extension et la mise en service du système de télégestion des ressources hydriques.
«Je veux que vous terminiez ce projet au plus tard à mai prochain», a insisté Hadj Belkateb, qui s’est enquis par ailleurs du taux d’avancement des travaux d’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué d’El-Asnam, de la vallée du sahel s’étendant jusqu’à Akbou dans la wilaya de Béjaia. Ce projet connaît un «sérieux retard» puisque sa livraison était prévue en 2013, alors que les travaux ne sont toujours pas achevés en 2017, a déploré le même responsable, demandant à l’entreprise hydro-aménagement en charge de l’opération d’établir un nouveau planning et un suivi régulier et précis sur la situation de cette opération, qui, selon les prévisions affichées par le responsable du projet, «sera livré d’ici au mois d’août prochain».
Hadj Belkateb s’est rendu ensuite à la commune de Sour El-Ghouzlane, où il a inspecté le projet des grands transferts des eaux du barrage de Koudiet-Acerdoune (640 millions m3) au profit des commune de Hakimia, Ridane, Maâmoura, Dirah-Dechmia, où les populations locales souffrent encore du manque d’eau potable depuis de longs mois. D’une enveloppe financière de 800 millions de dinars, ce projet porte également sur la rénovation du réseau d’alimentation d’eau potable des municipalités de Hadjta-Zerga et de Hakimia (sud-ouest).
La globalité de ce projet a pour objectif d’approvisionner de manière suffisante 19 000 habitants de la région sud de la wilaya avec un volume de 35 litres par seconde, dont une station de pompage a été réalisé pour une capacité de 4 500 m3, selon les explications données lors de cette visite. Le SG du MREE a achevé sa visite par une réunion de travail avec les cadres du secteur et les responsables locaux de la wilaya, à leur tête le wali Mouloud Chérifi. Dans cette optique, il a demandé au directeur des ressources en eau de Bouira de situer d’abord les besoins pour engager des solutions idoines pour concrétiser les objectifs tracés.
H. Naït Amara