Ouyahia

Le parti d’Ouyahia décline de son programme social pour les prochaines législatives : L’amélioration de l’accès au logement, comme crédo

Le Rassemblement national démocratique (RND) poursuit la publication de son programme politique, économique et social, avec lequel compte-t-il batailler pour les législatives du 4 mai prochain. Cette fois-ci, le RND a réservé une part belle dans son plan à l’action sociale. Le parti d’Ahmed Ouyahia propose certaines mesures devant permettre d’améliorer la politique d’accès au logement pour «tous» les Algériens. Dans un communiqué transmis à notre rédaction, le RND a exposé ses propositions pour l’amélioration de la réalisation de logements. Il présente sa vision d’une approche plus efficace et plus équitable en matière d’aide des citoyens à se loger, à travers, notamment un certain nombre de mesures parmi lesquelles figurent en premier lieu le relèvement à quatre fois le SNMG, le plafond de revenu ouvrant droit au logement social. Il propose également l’instauration de l’aide publique au loyer pour les citoyens aux revenus modestes, désireux de louer des logements dans le secteur privé, la mise en place effective des prêts du Trésor, sans intérêts, aux fonctionnaires désireux d’acquérir ou de construire leur logement dans des coûts définis. Le parti d’Ahmed Ouyahia propose également l’amélioration de l’aide publique à la construction du logement rural. Se réclamant des principes de la révolution du premier Novembre 1954, le Rassemblement défend les valeurs sociales de l’Algérie. Il milite aussi pour la souveraineté financière du pays pour que l’Algérie puisse mettre en œuvre une politique sociale conforme à ses propres valeurs. À travers sa plaidoirie pour une transition économique réussie, Le RND milite également pour que l’Algérie puisse disposer des ressources nécessaires pour concrétiser ses choix sociaux. Dans ses propositions qui suivent, le parti d’Ahmed Ouyahia développe sa vision d’une politique sociale dynamique, plus juste et plus transparente. Sur ce chapitre le RND milite pour une amélioration pédagogique de l’éducation nationale et pour une plus grande équité sociale au profit des élèves. À ce titre, il s’engage pour la poursuite de réformes pédagogiques, dans le respect de l’identité nationale avec notamment, le maintien de l’éducation islamique et la préservation de la langue arabe, la poursuite de réformes pédagogiques consolidant l’ouverture de l’école, du collège et du lycée, sur les langues étrangères et les disciplines scientifiques, l’élargissement de l’enseignement de Tamazight à travers le territoire national, la généralisation du transport scolaire à travers tout le territoire national et l’octroi d’une bourse scolaire au profit des élèves des familles démunies ou aux revenus modestes. Au chapitre de l’amélioration du système de santé publique, le RND a élaboré un certain nombre de mesures permettant aux citoyens de bénéficier des soins de qualité. L’Algérie a réalisé un important réseau d’infrastructures de santé publique. Elle a développé aussi une forte politique de formation de médecins et de cadres paramédicaux. Elle a également mis en place une industrie pharmaceutique prometteuse. En outre, elle a institué un régime de protection sociale rarement égalé dans le monde. Elle dépense enfin un important budget annuel pour le secteur de la santé. Le RND milite pour que toute cette politique gagne en efficacité et en rationalité, lit-on dans le communiqué du parti. Dans son programme électoral, le parti d’Ahmed Ouyahia préconise la mise en place de la réforme hospitalière pour améliorer la gestion des infrastructures de santé publique, l’entretien et l’équipement approprié des infrastructures de santé publique, le renforcement des capacités de prise en charge des malades du cancer, le renforcement de la formation des personnels paramédicaux, la mise en place d’un régime plus incitatif pour les médecins spécialistes acceptant d’aller servir dans les hôpitaux de l’intérieur du pays.
H. Nait Amara