Forum industrie

Le Forum de l’industrie algérienne s’ouvre demain au CIC d’Alger

Le Forum de l’industrie algérienne (FIA) qui débute demain jusqu’au 29 mars 2017, au CIC d’Alger, sera mis sous le thème des perspectives et du potentiel industriel et aura comme partenaires le groupe CEVITAL, CONDOR et SONATRACH. Ce Forum comptera quatre conférences débats (Perspectives, Potentiel industriel, Intelligence economique, Essor de l’industrie numérique), une exposition faite pour promouvoir l’industrie nationale avec ses deux pôles (industrie de biens de production et industrie de biens de consommation) et il accueillera deux réunions. La première est dédiée au conseil scientifique qui regroupera les experts économiques algériens qui auront la mission d’analyser et d’émettre des propositions concrètes aux acteurs privés ainsi qu’aux institutions étatiques. La seconde «réunion au sommet» est consacrée aux représentants économiques et réunira les grandes entreprises et les confédérations patronales afin de faire converger leurs intérêts et leurs positions pour mettre en œuvre un plan d’action commun. L’évènement aura comme principal objectif de contribuer à l’essor de l’économie nationale en élaborant un plan de travail durable et efficace qui pourra accompagner la politique économique nationale vers ses objectifs de croissance et de développement et abordera plusieurs thématiques.
Cette rencontre économique réunira des chefs d’entreprises privées et étatiques (Issad Rebrab du groupe Cevital, Aderrahmane Benhamadi du groupe Condor, Slim Othmani de NCA Rouiba), confédérations patronales (APAB, ANEXAL, UNIDA, SEVE, CEIMI, UNI…), experts économiques (Alexandre Kateb, Abderrahmane Mebtoul, Yacine Belarbi…), ainsi que des hauts responsables politiques algériens et des représentants étrangers d’ambassades et de chambres de commerces (Etats-Unis, Autriche, Allemagne, Russie, France, Mexique, Vietnam, Espagne, Tunisie, Suisse, Suède, Pologne, Japon …).

Un individu appréhendé pour usurpation de l’identité d’un officier supérieur de l’ANP
Les éléments de la brigade de recherches relevant au groupement de la Gendarmerie nationale de Bir Mourad Raïs ont procédé à l’arrestation d’un individu pour usurpation de l’identité d’un officier supérieur de l’Armée nationale populaire (ANP) et à la saisie de tenues et de documents militaires et d’appareils électroniques, a indiqué vendredi un communiqué de ce corps de sécurité. La brigade de recherches relevant du groupement de la Gendarmerie nationale de Bir Mourad Raïs a arrêté récemment un individu qui usurpait l’identité d’un officier supérieur de l’ANP faisant croire à ses victimes qu’il était un cadre supérieur de l’État et qu’il pouvait intervenir pour une médiation contre une somme d’argent, a précisé la même source. L’opération a permis la saisie d’une quantité importante de tenues et de documents militaires lors d’une perquisition au domicile du suspect. Les éléments de la brigade de recherches ont saisi deux voitures 4×4 équipés de gyrophares qu’il utilisait dans ses différents déplacements. Selon le communiqué, l’opération a été menée suite à des informations détenues par les éléments de la brigade de recherches de Bir Mourad Raïs faisant état qu’un individu usurpait l’identité d’un officier supérieur et se déplaçait en tenue militaire et dans des voitures de luxe. Le mis en cause a été présenté le 19/03/2016 devant le procureur de la République prés le tribunal de Bir Mourad Raïs et placé en détention provisoire à l’établissement pénitentiaire d’El Harrach.

4 000 enfants participent à la semaine «Culture et loisirs» de Tissemsilt
Quelque 4 000 enfants ont participé à la semaine «Culture et loisirs», dont les activités ont été clôturées, vendredi, à la maison de la culture «Mouloud Kacem Nait Kacem» de Tissemsilt, a annoncé le directeur de l’établissement.
Les activités théâtrales de cet évènement, organisé à l’occasion des vacances scolaires du printemps, ont drainé «une moyenne variant entre 500 et 700 enfants par jour, venus avec leurs parents du chef lieu de Tissemsilt et des régions limitrophes, notamment de Ouled Bessam, Ammari, Sidi Abed et Khemisti», a indiqué à l’APS Ali Amcha. Cet engouement reflète la bonne qualité des spectacles proposés, s’est-il félicité, ajoutant que «six pièces théâtrales, éducatives et sensibilisantes, ainsi que des spectacles de magie, animés par des noms connus sur le plan national, ont été au programme de cette semaine culturelle».
Des jeux en plein air, toboggans et châteaux gonflables, ont été en outre installés dans la cour de la maison de la culture de Tissemsilt, au profit des enfants en bas âge. Le programme culturel de la maison de la culture «Mouloud Kacem Nait Kacem» se poursuivra tout au long de l’année, avec des performances théâtrales pour enfants et adultes, ainsi que des activités artistiques, littéraires et scientifiques, a conclu son directeur.

Un dossier de presse sur l’économie algérienne paru aux Etats Unis
Un dossier de presse sur les atouts de l’économie algérienne et son potentiel d’investissement, est paru jeudi, dans l’un des suppléments du quotidien américain The Washington Post sur le web. Le dossier composé d’une série d’articles illustrés met en exergue la stabilité du pays, «partenaire clé des Etats-Unis et du reste du monde» dans la lutte antiterroriste qui affiche, par ailleurs, un dynamisme remarquable dans sa quête vers l’émergence. «Son potentiel de croissance et sa stabilité font de la Nation un cas remarquable dans la région Mena», en dépit du fait que son économie est actuellement dépendante, en grande partie, des revenus des hydrocarbures, relève-t-on de même source.

Ouverture, à partir d’aujourd’hui, à Tizi Ouzou, du Festival culturel local «Lire en fête»
La 8ème édition du Festival culturel local «Lire en fête », aura lieu à partir d’aujourd’hui pour se poursuivre jusqu’au 01 avril 2017 au niveau de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri, de la ville de Tizi Ouzou. La cérémonie d’ouverture officielle se tiendra à 10h00, au niveau de la Bibliothèque principale de Lecture publique. C’est ce qu’à indiqué un communiqué, émanant de la Direction de la culture de cette wilaya, et rendu public, hier.

Arrestation d’un quadragénaire en possession de 78 000 DA en faux billets
Un quadragénaire en possession d’une somme de 78 000 DA en faux billets a été arrêté par les services de sûreté de la wilaya de Batna, a indiqué, vendredi, un communiqué des services de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).
Les forces de police de la sûreté de la wilaya de Batna ont déjoué une opération de mise en circulation de faux billets au niveau de la wilaya (Timgad), qui s’est soldée par l’arrestation d’un quadragénaire en possession de 78 000 DA en coupures de 2 000 DA, précise le communiqué. Selon la même source, les forces de police ont engagé une large opération de recherche et d’investigation qui s’est soldée par l’arrestation en flagrant délit du suspect qui était sur le point de les transmettre à un agriculteur. Une enquête a été ouverte pour connaître la source de ces faux billets et arrêter les autres membres du réseau criminel.

Arrestation de deux individus et saisie d’une quantité d’or et de corail à Annaba
Les services de sûreté des wilayas de Jijel et de Annaba ont arrêté deux individus, âgés de 31 et 53 ans, et saisi 200 grammes d’or et 685 grammes de corail, a indiqué, vendredi, un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Les éléments de la police des frontières ont procédé lors d’une opération de fouille des bagages menée à l’aéroport de Jijel, à «l’arrestation d’un suspect qui cachait quatre petits lingots d’or de 200 grammes non déclarés», a précisé la même source. Dans la wilaya de Annaba, les forces de la police ont procédé à la saisie d’une quantité de 685 grammes de corail et à l’arrestation du suspect qui stockait cette marchandise prohibée dans un garage de réparation automobile, a ajouté le communiqué.

Le plasticien et photographe Ammar Bouras expose à Alger
Une exposition de photographie d’art et de sculpture, mettant en avant le traumatisme géologique et environnemental des essais nucléaire français à In Ekker (nord de Tamanrasset), a été inaugurée vendredi, à l’espace d’art contemporain «Espaco» à Alger. Intitulée »24 3’55»N 5 3’23»E»«, un titre renvoyant aux coordonnées GPS du lieu du drame nucléaire, cette exposition immortalise en 18 clichés un espace de vie éternellement agonisant et gravement pollué. Une première série de photographies de Ammar Bouras capte le regard du visiteur par la beauté des paysages désertiques de la région sublimés par une exploitation saisissante des lumières naturelles à différents moments du jour ou de la nuit, pour montrer la beauté naturelle brute du Grand Sud.
L’objectif du photographe s’est longuement attardé sur les environs du mont Taourirt Tan Afella, où 13 essais nucléaires de l’armée française se sont déroulés entre 1961 et 1966, témoin d’une logique militaire sacrifiant homme, faune et flore sur plusieurs générations.