FCE-EXPO

Le FCE organise une exposition sur la production nationale dans le bâtiment

Le Forum des chefs d’entreprise envisage d’organiser les 18, 19 et 20 décembre 2017, une exposition de la production de biens et de services dans le secteur du bâtiment. Ce salon est réservé exclusivement aux industriels et prestataires de services nationaux. L’initiative d’organiser une telle exposition répond à une demande de S.E.M le Premier ministre Ahmed Ouyahia pour aider les Pouvoirs publics à élaborer une cartographie visant à faire connaitre les capacités installées de la production nationale filière par filière dont celle du bâtiment. Cette exposition, qui est le prolongement de la dynamique instaurée par l’Université de notre association, est une contribution du FCE pour faire appliquer l’instruction de monsieur le Premier ministre aux ordonnateurs publics (entreprises publiques et institutions) les exhortant à favoriser les entreprises nationales dans l’attribution des marchés publics pour la fourniture de matériaux et d’équipements. Le Gouvernement a affiché sa volonté à maintenir la commande publique à un seuil soutenable pour les entreprises nationales qui en dépendent et surtout d’appliquer le principe de la préférence nationale. Des programmes ambitieux ont été lancés et ils représentent une opportunité pour l’industrie nationale du bâtiment. Celle-ci sera d’un grand apport pour la réalisation de ces projets dont celui relatif à la construction de 120.000 logements et dont le montant de 330 milliards de dinars a d’ores et déjà été alloué dans le cadre d’une convention signée le 28 novembre 2017 entre le ministère de l’Habitat, le Crédit populaire d’Algérie (CPA), l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) et la Caisse nationale du logement (CNL).
Cette manifestation vise à faire connaitre aux maitres d’ouvrage, les entreprises qui opèrent dans ce secteur. La finalité est de privilégier les produits algériens et de les substituer aux produits importés tout en mettant en avant le savoir-faire algérien.

Télémédecine et e-santé, les clés de réussite selon
A la suite de la participation de plusieurs professionnels et experts algériens à la première édition des Health Digital Days (HDD), tenue le 13 novembre dernier à l’Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA), le premier débat national sur la télémédecine et la e-santé a été amorcé. Plusieurs recommandations ont découlé de cette rencontre visant la mise en œuvre d’un plan d’action sur le terrain. Ladite rencontre a permis aux participants de partager les meilleures pratiques dans un domaine encore en phase préliminaire et décerner par la même occasion les éléments pouvant jouer en faveur du développement de la e-santé dans un pays aussi vaste que l’Algérie et ou les besoins sur le plan sanitaire sont de plus en plus grandissants avec la poussée démographique. Des besoins dont la prise en charge pourrait être facilitée avec la démocratisation des nouvelles technologies de l’information de la communication (TIC). En effet, Sense Healthcare, agence de communication multicanal, spécialisée dans la santé, a pris l’initiative d’inviter des spécialistes autour d’un dossier qui revêt une grande importance au moment où l’on parle de plus en plus de la nécessité de passer à l’économie digitale. La santé figure justement parmi les secteurs qui gagneraient à passer à l’ère de la digitalisation. Ce que les professionnels ont relevé tout au long de leurs interventions et pendant les débats.

723 nouveaux cas de Sida en 2017 en Algérie
Le Laboratoire national de référence du VIH/Sida (LNRV) de l’Institut Pasteur-Algérie a enregistré 723 nouveaux cas de sida durant la période allant du 1er janvier au 30 septembre 2017 au niveau national, a indiqué Adel Zeddam, représentant du Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida en Algérie (ONUSIDA).
Le LNRV a enregistré 723 nouveaux cas de sida du 1er janvier au 30 septembre 2017 au niveau national, ce qui représente un indice de stabilité du nombre de cas recensés depuis quatre années, a déclaré mercredi à l’APS Zeddam en marge du forum de la Radio algérienne (chaîne III) durant lequel a été annoncé le Programme de la 8e édition de la campagne de sensibilisation «Yed Fel Yed» contre le sida, qui sera organisée à l’Esplanade de l’Office de Riadh El Feth (Oref) le 1er décembre prochain. Sur 723 nouveaux cas d’atteinte du VIH/Sida enregistrés à l’échelle nationale durant l’année en cours, 379 cas ont été recensés parmi les hommes contre 344 cas chez les femmes, a précisé le responsable. Un total cumulé de 11385 personnes dont 6347 hommes et 5038 femmes ont été diagnostiquées séropositives pour le VIH depuis le début de l’épidémie en 1985 jusqu’au 30 septembre 2017, selon le LNRV.

Quatre milliards de personnes sont sans protection sociale
Un nouveau rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) publié mercredi estime que des efforts massifs restent nécessaires pour garantir que le droit à la sécurité sociale devienne une réalité pour tous, alors que 4 milliards de personnes dans le monde sont sans protection sociale. Malgré d’énormes progrès dans l’extension de la protection sociale dans beaucoup de régions du monde, le droit humain à la sécurité sociale n’est pas encore une réalité pour une majorité de la population mondiale. Selon les nouvelles données présentées dans le Rapport mondial sur la protection sociale 2017-2019: Protection sociale universelle pour atteindre les Objectifs de développement durable, seuls 45% de la population mondiale bénéficient effectivement d’au moins une prestation sociale, tandis que les 55% restants – 4 milliards de personnes – sont laissés sans protection. Le rapport montre aussi que 29% seulement de la population mondiale disposent d’un accès à une sécurité sociale globale – en légère hausse par rapport aux 27% de 2014-15.

Algérie-Russie : 60 ans de coopération aéronautique
Une exposition itinérante d’archives relatant les relations historiques entre l’Algérie et la Russie, a été inaugurée jeudi, au Musée central de l’Armée, à Alger, à l’occasion du 60ème anniversaire de la coopération algéro-russe dans le domaine de l’aviation militaire, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de la commémoration du 60ème anniversaire de la coopération algéro-russe dans le domaine de l’aviation militaire, et au nom du général de corps d’Armée, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général-major Abdelkader Lounes, commandant des Forces aériennes, a procédé, aujourd’hui 30 novembre 2017 au niveau du musée central de l’armée, à l’inauguration d’une exposition itinérante d’archives relatant les relations historiques entre les deux pays», précise le communiqué. Dans son allocution d’ouverture, le commandant des Forces aériennes «a mis en exergue les différentes étapes ayant marqué la coopération algéro-russe dans le domaine de l’aviation militaire depuis 1957 à ce jour. Par la suite, l’ambassadeur de Russie à Alger a présenté une intervention dans laquelle il a mis l’accent sur les bonnes relations de coopération entre les deux pays», ajoute la même source.

Sortie du premier catamaran fabriqué en Algérie
Le premier catamaran fabriqué en Algérie par une société mixte algéro-française et destiné au secteur de l’aquaculture marine, un navire jusque-là importé de l’étranger, a été inauguré jeudi à Bouharoun (Tipasa) par le ministre de l’Industrie et des Mines Youcef Yousfi. Ce catamaran, fabriqué par la société Piriou-Algérie, créée en 2015 entre le groupe français Piriou, en tant que technologue, et l’entreprises algérienne CCNBH (chantier de construction et réparation navale de Bouharoun-ex Ecorep), filiale du groupe mécanique AGM, a été construit pour le compte d’un investisseur privé dans l’aquaculture maritime de la wilaya de Chlef, en l’occurrence M. Zellal Mohamed. «Je suis très fier de ce navire que j’ai acquis auprès de Ccnbh-Piriou en déboursant 61,6 millions de DA seulement alors qu’il fallait auparavant dépenser 500.000 euros en moyenne pour l’acquisition du même navire», a déclaré cet investisseur à la presse lors de la cérémonie d’inauguration.