cigarettes

L’Algérien consomme en moyenne 15,3 cigarettes/jour

Les fumeurs algériens consomment en moyenne 15,3 cigarettes chaque jour, a soutenu, mardi à Constantine, le directeur de l’agence locale de la Caisse nationale de sécurité sociale des travailleurs salariés (CNAS), Hassan Nouara. 50,7 % des fumeurs prennent entre 10 et 20 cigarettes par jour et 5,6 % fument 31 cigarettes et plus par jour, a ajouté ce responsable dans une conférence tenue à l’occasion du lancement de la campagne nationale de prévention des dangers du tabagisme. Ces chiffres sont le résultat d’un sondage national réalisé à l’initiative de la direction générale de la CNAS les 18, 19 et 20 mai dernier ayant touché un échantillon de 36.000 assurés sociaux, a relevé Hassan Nouara, avant de préciser que les 9-17 ans est la tranche d’âge moyenne des débutants dans le tabagisme. Le sondage a été mené durant le mois du ramadhan qui constitue une période idéale pour arrêter de fumer obligeant le fumeur à s’abstenir de fumer toute la journée soit presque 17 heures d’affilée, a-t-il ajouté estimant que la lutte contre le tabagisme est «d’abord une culture». Le même responsable a appelé les associations et la société civile à s’impliquer dans cette initiative anti-tabagisme lancée dans le cadre du plan stratégique de la CNAS. Se poursuivant jusqu’à jeudi prochain, la campagne vise à sensibiliser les fumeurs aux ravages que peut leur causer le tabac et à les inciter à cesser de fumer. Médecin en chef à la CNAS, Dr. Mohamed Bouhidel a souligné que l’initiative a amené les fumeurs approchés à prendre conscience des risques que fait encourir le tabac à leur santé, notamment pour leur système cardio-respiratoire ainsi que pour le système digestif. Des conseils leur seront également apportés pour conduire avec succès leur sevrage. Des dépliants et affiches ont été distribués aux assurés sociaux présents dans les structures de la CNAS ainsi qu’aux professionnels de la santé conventionnés avec la CNAS.

Avec ooredoo, évasion, détente et convivialité au Bastion 23
Durant ce Ramadhan, Ooredoo fait profiter le public de soirées d’exception au Palais des Raïs-Bastion 23, baptisé pour l’occasion «El Manzah» avec des programmes riches et variés. Organisé par l’agence de communication et d’évènementiel La FabrikProd, ce concept sponsorisé par Ooredoo, offre l’opportunité de redécouvrir notre riche patrimoine historique et culturel tout en partageant l’ambiance particulière des soirées ramadanèsques. En poursuivant son engagement envers les médias, Ooredoo a convié, dans la soirée du mardi 13 juin 2017, ses partenaires médias pour une soirée conviviale dans ce lieu exceptionnel. Cette rencontre a permis aux professionnels de ce secteur de partager d’agréables moments sous le ciel étoilé de la capitale et de profiter d’une visite guidée du Palais qui leur a permis de redécouvrir l’histoire de l’un des plus beaux monuments culturels de la Médina d’Alger. Pour ce ramadhan, une louable initiative a été prise consistant à intégrer dans le staff d’encadrement des personnes trisomiques. Cette initiative vise à encourager leur insertion sociale et professionnelle. Engagé dans la valorisation du patrimoine culturel algérien à travers ses nombreuses initiatives, Ooredoo rapproche les Algériens et partage avec eux l’ambiance du Ramadhan.

Des drones pourraient sauver des vies …
Les drones, qui pourraient bientôt livrer des paquets à domicile, ont aussi le potentiel de sauver des vies en apportant plus rapidement qu’une ambulance un défibrillateur cardiaque, selon une étude de chercheurs suédois publiée mardi aux Etats-Unis. Plus le temps d’intervention est réduit, plus grandes sont les chances qu’une personne survive à un arrêt cardiaque, expliquent-ils dans leur étude parue dans la dernière édition du Journal of the American Medical Association (JAMA). Selon cette expérience, un drone peut acheminer un défibrillateur en seize minutes de moins qu’un véhicule d’urgence. Ce gain de temps est précieux vu que des personnes faisant un arrêt cardiaque en dehors d’un hôpital ont de 8 à 10% de chances de survie aux Etats-Unis, précise l’étude. Il y a plus de 350.000 arrêts cardiaques chaque année dans ce pays hors d’un centre hospitalier, selon l’American Heart Association. Des drones peuvent être rapidement activés par l’opérateur du service des urgences qui reçoit un appel. Il peut envoyer l’engin à l’adresse indiquée pour livrer un défibrillateur externe automatique qui peut être utilisé aisément.

Des dizaines de détenus s’évadent d’une prison en Indonésie
Des dizaines de détenus se sont évadés d’une prison de l’ouest de l’Indonésie, après l’effondrement d’un mur de l’établissement provoqué par des inondations consécutives à des pluies diluviennes, a indiqué, hier, la police.
Au moment des intempéries mardi soir, au moins 32 prisonniers se sont évadés à la nage dans les eaux qui ont fait tomber un mur de cette prison située à Jambi, dans le centre de l’île de Sumatra, a précisé un porte-parole de la police, Kuswahyudi Tresnadi.
La plupart des évadés de l’établissement qui accueille 1.200 détenus ont depuis été repris mais 400 policiers et militaires sont toujours mobilisés pour tenter d’en capturer une dizaine d’autres, selon la même source. Les forces de sécurité utilisent des canots pneumatiques pour se déplacer dans la ville inondée.
Les évasions sont fréquentes dans cet archipel d’Asie du Sud-Est, où les prisons sont souvent surpeuplées et insalubres. En mai, environ 200 détenus s’étaient évadés de façon spectaculaire d’une prison de Sumatra. La plupart des évadés avaient ensuite été repris.

Six morts dans l’incendie d’une tour d’habitation à Londres
Six personnes sont mortes dans le gigantesque incendie qui a ravagé, la nuit de mardi à mercredi, une tour d’habitation de 27 étages dans l’Ouest de Londres, affirme la police britannique. Six personnes sont mortes et une cinquantaine d’autres ont été blessées, a confirmé la police. Le maire de Londres, Sadiq Khan a déclaré à la BBC que plusieurs personnes sont portées disparues, ce qui risque d’accroitre le nombre des victimes. La responsable de la brigade des pompiers de Londres, Dany Cotton, a souligné que la cause de l’incendie n’était pas encore connue, soulignant néanmoins que l’immeuble était «assez sécurisé» contre les incendies. La tour de 120 appartements, datant de 1974, était presque complètement calcinée mercredi matin. L’immeuble risque de s’effondrer selon les pompiers. La presse britannique avait déjà souligné que le bilan pourrait s’alourdir, en raison des personnes qui pourraient se trouver à l’intérieur. Deux cent pompiers et 40 camions à incendie sont mobilisés et continuent à lutter contre l’incendie qui a ravagé complètement la tour de Lancaster West Estate, dans le quartier de North Kensington.

Une femme et deux enfants sortis vivants des décombres d’un immeuble au Kenya
Une femme et deux enfants ont été sortis vivants des décombres d’un immeuble de sept étages qui s’est effondré dans la nuit de lundi à mardi à Nairobi. « Fort heureusement, trois personnes au total – une femme adulte, une fille et un garçon – ont été sortis vivants des décombres. Les trois ont été stabilisés et évacués à l’hôpital pour y recevoir des soins. Les opérations de secours se poursuivent », a indiqué, mardi soir, dans un communiqué, le directeur adjoint de l’Unité nationale de gestion des catastrophes, Pius Masai. Un peu plus tôt, Masai avait indiqué que cinq personnes étaient portées disparues dont la mère et le bébé, ce qui porterait désormais à au moins deux le nombre de disparus. L’immeuble s’est effondré à Kware Pipeline Embakasi, un quartier résidentiel très pauvre situé non loin de l’aéroport international de Nairobi, au sud-est de la capitale kényane.
Lundi soir, les habitants de l’immeuble avaient alerté les autorités après avoir constaté l’apparition de fissures. Une opération d’évacuation d’urgence avait alors été organisée avant que l’immeuble ne s’écroule vers 22H00 locales.