olympiades

L’Algérie aux Olympiades de Mathématiques de Rio de Janeiro

L’Algérie participe aux Olympiades internationales de mathématiques qui se dérouleront cette année à Rio de Janeiro (Brésil), du 12 au 23 juillet, et sera représentée à cette prestigieuse compétition intellectuelle et didactique par un groupe de meilleurs élèves, composé de six lycéens, dont une fille, a indiqué, jeudi, un communiqué du ministère de l’Éducation nationale. Ce groupe de six lycéens, issus des wilayas d’Oum-el-Bouaghi, Laghouat, Tamanrasset, Tlemcen, Jijel et Médéa, sera accompagné durant son séjour à Rio de Janeiro par deux encadreurs, dont un fera partie du jury international de cette compétition, précise la même source. Ces jeunes compétiteurs algériens ont été sélectionnés au début de l’année scolaire sur la base d’un concours national organisé par le ministère de l’Éducation, note le communiqué, relevant que leur préparation, aussi bien scientifique que méthodologique, «s’est faite durant l’année scolaire sous la direction du coach Dr Malik Talbi et d’un groupe d’inspecteurs et d’universitaires à travers plusieurs regroupements bloqués au lycée de Mathématiques de Kouba». Ainsi, pour assurer une meilleure prise en charge d’accompagnement pédagogique des élèves appelés à participer aux joutes internationales de mathématiques et de physiques, un comite ad hoc a été créé par arrêté de la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, au sein du Comité technique «éducation» relevant de la Commission nationale algérienne pour l’Unesco. Le parrainage de la participation algérienne est assuré par la société nationale Sonatrach, qui «renforce, par cette action conventionnelle avec le ministère de l’Éducation nationale, son image d’entreprise citoyenne encourageant le Savoir et l’innovation», conclut la même source.

Oppo s’apprête à lancer le F3
Oppo, le quatrième constructeur mondial de la téléphonie mobile, s’apprête à commercialiser en Algérie son nouveau» Selfie expert», le « Oppo F3», dédié aux jeunes amateurs de selfie ou de selfie de groupe» Le «Oppo F3 » dispose de deux capteurs photos frontales, toujours avec la même finesse et qualité que son prédécesseur : le premier capteur doté d’une définition de 16 méga pixels alors que le second capteur dispose de 8 méga pixels et offre un mode grand-angle. Outre la qualité de son module photo, l’Oppo F3 est caractérisé par son design épuré, son écran de 5,5 pouces, son affichage Full HD, sa batterie longue durée, avec un ROM de 64 Go et une RAM de 4 Go. À travers ce nouveau modèle, Oppo met les performances photos les plus innovantes dans l’objectif d’offrir la meilleure qualité possible à son publique et à des prix défiants toute concurrence. La marque Oppo connaît donc un succès fulgurant en Algérie après le lancement de son dernier bijou le F3Plus, ce qui permet au fabriquant de passer au lancement d’un smartphone de la même gamme de la série» Selfie Expert», il s’agit bien du F3 qui sera mis en vente sur le marché algérien à partir de samedi 15 juillet en cours.

La lecture publique a-t-elle de beaux jours en Algérie ?
Le nombre d’adhérents aux Bibliothèques principales de lecture a dépassé, à l’échelle nationale, les 2 millions d’inscrits, a annoncé jeudi le sous-directeur des bibliothèques et promotion de la lecture publique au ministère de la Culture, Hassan Mendjour. Intervenant aux 1ers ateliers nationaux de formation sur la gestion et la direction des bibliothèques publiques, abrités par Aïn-Témouchent, Mendjour a indiqué que l’ensemble des bibliothèques publiques de lecture au niveau de 42 wilayas enregistraient plus de 2 millions d’adhérents. «Ce nombre est en constante croissance et démontre l’importance de la lecture et du lectorat au niveau national», s’est-il félicité. Le responsable a révélé que le ministère de la Culture s’attellait à mettre à jour les statistiques concernant les fonds livresques disponibles dans chaque bibliothèque pour actualiser les informations disponible. Un fichier national sera finalisé à la fin de l’année en cours, et comportera tous les titres et le nombre d’ouvrages se trouvant au niveau des Bibliothèques principales de lecture, a-t-il dit. S’agissant de cette rencontre, Hassan Mendjour a souligné qu’elle s’inscrivait dans le cadre de la promotion des bibliothèques appelées à assurer des services de qualité aux lecteurs. «Cette démarche est entamée par le ministère de tutelle, avec le concours d’experts et d’universitaires, pour former les responsables des bibliothèques de wilaya, enrichir et mettre à jour leurs connaissances», a-t-il expliqué.

Le Monde diplomatique met tous ses articles sur BHL, en accès libre
Le mensuel, filiale indépendante du groupe Le Monde, a ouvert au public un dossier en ligne d’archives pour dénoncer «l’imposture» que représente, selon lui, le philosophe à chemise ouverte dans la sphère intellectuelle. Dans un tweet, Le Monde diplomatique, supplément indépendant au quotidien Le Monde, a annoncé, lundi dernier, qu’il ouvrait au public les archives de ses articles sur le philosophe Bernard-Henri Levy. Pour introduire ce dossier en construction, le mensuel ressort un texte daté de 2008, baptisé “L’imposture B-HL». Dans celui-ci, Le Monde diplomatique revient sur la clémence du monde littéraire à l’égard de l’écrivain, et va jusqu’à utiliser le terme de «mafieux», pour qualifier le milieu intellectuel.
Le mensuel parle d’un «invraisemblable tintamarre», à propos de l’œuvre de B-HL, qu’il se refuse à commenter, préférant plutôt pour traiter du sujet, ouvrir un dossier, désormais accessible à tous. Homme d’affaires et philosophe surmédiatisé, Bernard-Henri Levy a activement pris parti dans la stratégie du chaos-constructif, soutien actif pour des factions impliquées dans des conflits armés, en réponse à sa vision du monde, proche de celle des néoconservateurs américains. On a ainsi pu le voir dépenser son énergie pour précipiter la prise de décision par l’ex-président français, Sarkozy, pour intervenir en Libye contre Mouammar Kadhafi, comme B-HL le rappelle dans un documentaire, “Le Serment de Tobrouk», dont, faut-il le souligner, il est à la fois réalisateur, scénariste et héros.

Paris et Berlin vont mettre au point un avion de combat européen
La France et l’Allemagne sont convenues de «développer un système de combat aérien européen», sous leur direction, pour «remplacer leurs flottes actuelles d’avions de combat à long terme», a annoncé jeudi la Présidence française à l’issue d’un Conseil des ministres franco-allemand. «Les deux partenaires souhaitent mettre au point une feuille de route conjointe d’ici à mi-2018», a précisé l’Élysée. «Notre souhait est de pouvoir avoir une nouvelle génération d’avions de combat communs (…) où l’Europe a justement une unité de projet et d’innovation», contrairement à la «génération actuelle portée par différentes entreprises, certaines européennes d’autres plus nationales», a commenté le président français Emmanuel Macron, au cours d’une conférence de presse commune avec la chancelière Angela Merkel. «Il faut réduire, simplifier les choses pour être beaucoup plus efficace», a-t-il souligné, car «ce sont des projets très lourds (…) qui ensuite doivent être exportés». L’objectif est de «lancer de la recherche et développement en commun» et de «nous coordonner à l’export sur ce sujet», a poursuivi le président français. Il s’agit d’«une révolution profonde, mais nous n’avons pas peur des révolutions quand elles sont conduites de manière cohérente et dans la durée», a fait valoir Macron. Les forces armées françaises sont équipées de l’avion de chasse Rafale de Dassault, tandis que l’Allemagne a des avions de combat Eurofighter Typhoon et Tornado.

Un mort dans une explosion à bord d’une maison fluviale, dans l’Utah
Une touriste a été tuée et quatre autres gravement blessés, mercredi soir, dans une explosion survenue à bord d’une maison fluviale sur le lac Powell dans l’État américain de l’Utah (Ouest), ont rapporté des médias, citant la police. Les policiers ont confirmé jeudi que la victime était Kirsten Meyer, une touriste de 52 ans originaire du Colorado. L’explosion a eu lieu vers 22h mercredi dans la zone récréative nationale de Glen Canyon, lorsque les victimes ont tenté de démarrer le générateur à bord de l’embarcation, où 24 personnes se trouvaient. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident, selon la même source.