L’Algérie au Salon mondial du bâtiment de Paris

L’Algérie au Salon mondial du bâtiment de Paris

La participation de l’Algérie au Salon mondial du bâtiment (Batimat) qui s’est déroulé, du 6 au 10 novembre 2017, a permis de dégager de nouvelles perspectives de partenariat dans ce domaine, selon un communiqué de la Safex parvenu à notre rédaction. Ainsi, le pavillon algérien a regroupé 13 sociétés représentant les secteurs, machines outils, revêtement de sol, menuiserie PVC, extruder et gammiste en aluminium, structure et charpente métallique et en bois, sécurité paramétrique, et des sociétés de services, a précisé cette source. La première journée du Batimat s’est distinguée par l’organisation d’une après-midi spéciale Algérie, qui a vu la présentation de trois communications, ajoute la même source.

L’Algérie aux aguets de la journée mondiale de l’environnement
La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Fatima Zahra Zarouati, a donné le coup d’envoi des préparatifs de la célébration de la journée mondiale de l’environnement prévue le 5 juin 2018, sous le thème «Vers une richesse environnementale durable», a indiqué un communiqué du ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables. La célébration de la journée mondiale de l’environnement interviendra dans un cadre participatif associant tous les acteurs concernés (citoyens, institutions concernées, société civile) à la protection de l’environnement, a déclaré la ministre à cette occasion, soulignant que le travail de proximité aura un impact positif au niveau local, à travers les différentes activités prévues dans 14 wilayas et dont le lancement se fera à partir de Tlemcen le 11 décembre prochain. Mme. Zerouati a affirmé que toutes les festivités, de même que les actions de proximité sont programmées sur le terrain, indiquant que la société civile dans son ensemble est concernée par la préservation de l’environnement.
Pour ce qui est du Sommet mondial sur le climat (la COP 23), la ministre a indiqué qu’elle sera à la tête de la délégation algérienne, ajoutant qu’elle tiendra des rencontres bilatérales avec des représentants de plusieurs pays, ajoute la même source. Mme Zerouati a, en outre, indiqué que si l’Algérie obtient le soutien et l’appui de la communauté internationale, le pays peut réduire jusqu’à 22% les émanations de gaz nocifs.

Huit cavaliers Algériens honorent le drapeau national, à Tunis, au concours international de saut d’obstacles
La Fédération tunisienne des sports équestres a organisé du 1e au 5 novembre 2017 un concours international «indoor» de saut d’obstacles CSI en marge de la foire nationale de l’agriculture à Tunis. Pas moins de 8 cavaliers algériens et leurs montures, accompagnés de leurs familles et amis ont fait le déplacement pour représenter l’équitation algérienne à cette manifestation sportive internationale. C’est avec beaucoup d’émotion que la délégation algérienne a repris en chœur l’hymne national «Qassaman» grâce à la performance de Ali Boughrab et de sa jument Baladine. En effet, Ali et Baladine ont remporté le trophée et médaille d’Or de l’épreuve «big tour», vendredi 3 novembre, à l’issue d’un deuxième parcours, appelé barrage, face au couple libyen Abdelouhab Litane et Calamero. Une très belle image également du drapeau algérien porté par les deux sœurs Haroun, Hamida et Sara qui avec Royal Iris et Guerlinqui ont remporté respectivement les 2e et 3e places et médailles d’Argent et Bronze de l’épreuve médium du vendredi 3 novembre. Il s’agissait là pour Hamida et Sara Haroun âgées de 16 et 20 ans, de leur première compétition hors d’Algérie et en «indoor»Sara avec Guerlin, a d’ailleurs sa 3ème place au podium ainsi que sa médaille de Bronze lors du mini grand prix du 5 novembre 2017. De belles prestations des autres cavaliers algériens participant qui sont allés au bout de chacune de leurs épreuves : Amina Toumi, Sabri Benouhiba, Abdel, Iman Hafizet Ahmed Derrouche. La délégation algérienne salue et remercie chaleureusement la Fédération tunisienne des sports équestres pour son hospitalité, générosité et professionnalisme.

Le FGAR partenaire de la 7e édition du SIPA 2017 à Oran
Le Fonds de garantie des crédits à la PME (FGAR) participe à la 7e édition du Salon international de la Pêche et l’Aquaculture (SIPA), ouvert du 9 au 12 novembre en cours, au Centre des conventions d’Oran, a-t-on appris d’un communiqué du FGAR. Pour rappel, le SIPA est organisé par la Chambre algérienne de la Pêche et l’Aquaculture (CAPA), sous le haut patronage du président de la République Abdelaziz Bouteflika. Dans son communiqué, le FGAR qui dit rester «un partenaire incontournable des professionnels de ce secteur, aura l’occasion durant ce salon de promouvoir ses produits, répondre aux questions, participer aux débats, rencontrer des clients désirant investir dans le domaine de la pêche et l’aquaculture et resserrer les liens avec eux. À travers cette manifestation, le FGAR réaffirmera également sa bonne volonté de rester à l’écoute des investisseurs qui souhaitent développer des projets dans ce domaine. Un domaine, auquel les pouvoirS publics accordent une grande importance vu son rôle dans la sécurité alimentaire du pays ainsi que dans la croissance économique hors hydrocarbures. Pour rappel, le FGAR a signé une convention de partenariat avec la CAPA en avril 2015 ayant pour projet de faciliter aux PME qui exercent dans ce secteur, l’accès aux financements bancaires. À ce jour, le FGAR a contribué à la création de 589 postes d’emplois dans ce secteur d’activité.

Cent pays au Sommet sur le climat en décembre à Paris
Une centaine de chefs d’État et de gouvernement ont été invités au Sommet de Paris du 12 décembre, que la France organise pour les deux ans de l’accord de Paris sur le climat, a annoncé l’Elysée. Environ 2.000 participants, dont 800 organisations et acteurs publics et privés, sont attendus à ce sommet, baptisé « One Planet Summit ». Organisé conjointement par la France, l’ONU et la Banque mondiale, il se tiendra sur l’Ile Seguin, en banlieue parisienne. Il avait été annoncé par le président français, Emmanuel Macron, lors du G20 cet été, pour remobiliser sur ce dossier après la décision des États-Unis de se retirer de l’accord de Paris, annoncée en juin par le président américain Donald Trump. Le sommet se tiendra juste après la 23e conférence de l’ONU sur le changement climatique, la COP 23, qui se déroule jusqu’au 17 novembre à Bonn (Allemagne).

Un bus tombe dans un ravin au Pakistan et fait 22 morts
Au moins 22 personnes sont mortes et 51 autres blessées, mercredi soir, lorsqu’un car de passagers est tombé dans un ravin dans le district d’Attock, dans la province du Pendjab, dans l’est du Pakistan, a annoncé la police. L’accident s’est produit vers 22H00 locale dans la zone de Dhok Pathan, dans la région de Pindi Ghep. Au moins 18 personnes ont été tuées sur le coup, et quatre autres sont mortes des suites de leurs blessures. Un responsable médical a déclaré que le bilan pourrait encore s’alourdir, sept des blessés se trouvant encore dans un état critique. Le bus transportait 82 passagers, qui se rendaient à un rassemblement religieux à Lahore, la capitale de la province. Un responsable de la police a déclaré que le conducteur du car était insuffisamment expérimenté, et avait perdu le contrôle du véhicule en prenant un virage serré à grande vitesse. Selon les données officielles fournies par le Bureau des statistiques du Pakistan, environ 9 000 accidents de la route sont signalés chaque année depuis 2011, coûtant en moyenne la vie à plus de 4 500 personnes par an.

Saisie de 12 tonnes de cocaïne en Colombie, record historique
Le président colombien Juan Manuel Santos a annoncé mercredi que 12 tonnes de cocaïne ont été saisies, un record historique pour le pays, premier producteur de mondial de cette drogue selon l’ONU. «Jamais auparavant, depuis que nous avons commencé il y a plus de 40 ans à lutter contre le narcotrafic, nous n’avions effectué une saisie de cette ampleur», a déclaré le chef de l’État aux journalistes. D’une valeur estimée à environ 360 millions de dollars, la cargaison appartenait au Clan del Golfo, la principale bande criminelle du pays, qui se consacre au trafic de drogue. Elle a été saisie dans une zone de production de bananes du département d’Antioquia (nord-ouest). «Avec cette saisie nous dépassons le chiffre des saisies de l’an dernier: cela fait 362 tonnes cette année» contre 317 en 2016, a souligné le président Santos.