Eau

L’AEP partiellement suspendue dans plusieurs communes d’Alger et de Boumerdès

L’alimentation en eau potable sera partiellement suspendue à partir d’aujourd’hui, jusqu’à jeudi prochain, dans plusieurs communes d’Alger et de Boumerdès à cause des travaux de réparation d’une fuite d’eau localisée dans la commune d’Ouled Haddadj à Boumerdès, a annoncé, samedi, un communiqué de la Société des eaux et de l’assainissement d’Alger.
SEAAL a précisé que pendant toute la durée de l’intervention, de nombreuses communes d’Alger et de Boumerdès ne seront plus alimentées en continu (H24), mais en quotidien élargi de 6h00 à 19h00.
Les travaux engagés par SEAAL vont durer 72 heures et se dérouleront du lundi à 18h00 au jeudi à la même heure et entraîneront l’arrêt total de l’une des deux canalisations de transfert d’eau issues de la station de traitement de Boudouaou alimentant les wilayas d’Alger et de Boumerdès, précise la même source. Cet arrêt générera un déficit d’alimentation en eau potable estimé à 130 000 mètres cubes/jour et impactera de manière significative 39 communes des deux wilayas.
Pour la wilaya d’Alger, il s’agit des communes de Aïn Taya, H’Raoua, El Marsa, Bordj El Bahri, Reghaïa, Rouiba, Bordj El Kiffan, Bab Ezzouar, Eucalyptus, Baraki. El Harrach, Mohammadia, Oued Smar, Hussein Dey, El Magharia, Badjarrah, Bourouba et Gué de Constantine. Ce sera le cas également pour Birkhadem, Alger-Centre, Belouizdad, Sidi M’Hamed, Kouba, Bir Mourad Raïs, Hydra et El Biar. En outre, Ben Aknoun, Bouzaréah, Cheraga, Beni Messous, Dely Ibrahim et Bab El Oued font partie du lot à côté de la Casbah, Bologhine, Oued Koriche et Raïs Hamidou.
Les communes d’Ouled Haddadj et Ouled Moussa à Boumerdès verront aussi l’alimentation en eau potable suspendue pendant ces trois jours.
SEAAL précise à ses clients des communes impactées que la remise en service de l’alimentation en eau potable en H24 se fera vendredi. SEAAL met en place un dispositif de citernage afin d’alimenter en priorité les établissements publics et hospitaliers durant cette suspension.

Mort d’Emma Morano à 117 ans, dernière survivante du XIXe siècle
Elle avait perdu son premier amour pendant la Première guerre mondiale avant de se séparer d’un mari violent juste avant la Deuxième : Emma Morano, dernière survivante connue du XIXe siècle, est morte samedi à l’âge de 117 ans et 137 jours. « Elle a eu une vie extraordinaire et nous nous souviendrons toujours de sa force pour aller de l’avant », a déclaré Silvia Marchionini, la maire de Verbania, petit village du nord de l’Italie où Emma Morano s’est éteinte après avoir connu trois siècles et deux millénaires. Selon le Gerontology Research Group (GRG), la doyenne de l’humanité est désormais une Jamaïcaine, Violet Brown, née le 10 mars 1900. Et, toujours d’après ce groupe de recherches américain sur les personnes âgées, Emma Morano, née le 29 novembre 1899, était la dernière personne connue dans le monde à avoir vu le jour avant 1900. Elle était un exemple de ces personnes qui « semblent vieillir à un rythme inférieur à la normale, peut-être à peine quelques fractions de moins, mais cela fait la différence », a expliqué à l’AFP Robert Young, l’un des responsables du GRG. Cette forte tête, restée autonome jusqu’à ses 115 ans, attribuait sa longévité à ses décennies de célibat et à son improbable régime : trois oeufs par jour pendant près d’un siècle. Très indépendante, elle s’est séparée de son mari violent juste après la mort de leur unique fils à l’âge de quelques mois. C’était en 1938, plus de 30 ans avant la légalisation du divorce en Italie. Elle a ensuite vécu seule, à une époque où cela ne se faisait pas, travaillant jusqu’à ses 75 ans dans une fabrique de sacs en toile de jute. Et ne s’est résolue qu’à l’âge de 115 ans à accepter l’aide d’une infirmière à plein temps, dans son petit appartement au bord du lac Majeur. Elle y avait reçu l’AFP à l’automne 2016. Entre une grande armoire couverte de boîtes en carton et une série hétéroclite d’images pieuses, cette femme conservait son diplôme de « Doyenne de l’humanité » délivré par le Guinness dont une la montrant avec son médecin, Carlo Bava, des oeufs à la main. Car rares seraient les diététiciens à recommander le régime d’Emma Morano. Souffrant d’anémie lorsqu’elle avait 20 ans – juste après la Première guerre mondiale -, elle avait reçu d’un médecin le conseil de manger trois oeufs par jour, deux crus le matin et un en omelette à midi.

Un workshop prochainement sur les enjeux et priorités de la recherche en santé
L’Agence Thématique de Recherche en Sciences de la Santé (ATRSS) organise, le 29 juin prochain, un workshop sur les enjeux et priorités de la recherche en santé, ont indiqué hier les services de cette structure. L’agence indique que le workshop lui permettra de construire son plan d’action et sa vision future en matière de recherche sur la santé. L’objectif de la rencontre est de regrouper des experts pouvant apporter un éclairage sur la pertinence et les différents enjeux de la recherche en santé afin d’élaborer une véritable matrice scientifique devant permettre à l’Agence de programmer une stratégie et un plan de recherche en santé. Il s’agit également d’actualiser et d’identifier le capital intellectuel dans le domaine de la recherche en santé, engrangé depuis 1996 par les chercheurs ayant contribué à construire et à renforcer l’ex ANDRS.
Le workshop permettra également l’identification des grandes priorités sanitaires actuelles, en termes de morbi-mortalité et de déterminants sociologiques, environnementaux, économiques, comportementaux et génétiques, entre autres, indiquent les organisateurs. D’autres axes de réflexion seront proposés aux participants du workshop, comme la stratégie de recherche en santé de l’ATRSS, l’évaluation actuelle de la recherche en santé, les enjeux pour le développement de la recherche et ses perspectives. Dans ce cadre, les participants s’appuieront sur les résultats des études épidémiologiques, sociologiques et économiques effectuées. La recherche en milieu hospitalo-universitaire, Les propositions de création de pôles de recherche thématiques figurent également au menu de la rencontre, précisent, en outre, ses organisateurs.

Suède : Une centaine de véhicules détruits ou endommagés dans deux incendies à Malmo
Plus d’une centaine de véhicules ont été détruits ou endommagés dans deux incendies qui se sont déclarés en deux nuits consécutives dans deux garages à Malmِö, sud de la Suède. Au moins cinq voitures ont été endommagées dans un incendie samedi soir, après que plus d’une centaine de véhicules ont été endommagés par les flammes et les suies dans un incendie similaire, qui s’est déclaré dans un garage la veille, rapporte dimanche la presse locale. Les deux incendies ont eu lieu sur la même route dans le district de Rosengهrd, dans la ville méridionale du pays.
Les services d’urgence ont été dépêchés sur les lieux juste avant 22 heures et ont réussi à circonscrire les feux dix minutes plus tard avec l’appui des équipes des sapeurs-pompiers, indique un communiqué des services de sauvetage. Vendredi soir, 35 voitures ont été complètement détruites par les flammes, 120 autres ont été endommagées par la suie. L’incident est traité comme un incendie volontaire, mais la police n’a pas encore de preuve établissant l’identité de l’auteur ou des auteurs de ces actes.

Le pape appelle à la paix en Syrie et dans tous les pays en conflit
Le pape François a appelé à la paix dans tous les pays en conflit notamment en Syrie, «victime d’une guerre qui ne cesse pas de semer horreur et mort». Devant des milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre à l’occasion de la messe de Pâques, le pape argentin a appelé à «la paix dans tout le Moyen-Orient», et en Syrie, «victime d’une guerre qui ne cesse pas de semer horreur et mort». Jorge Bergoglio a dénoncé à cette occasion «l’ignoble attaque» qui a eu lieu samedi à Alep en Syrie, «contre des réfugiés en fuite», et qui a fait des dizaines de morts. Il a encore appelé les responsables des nations à «éviter l’expansion des conflits et à arrêter le trafic des armes».

France : une église évacuée en pleine messe à Nice, un suspect arrêté
Une église de la ville française de Nice a été évacuée en pleine messe de Pâques dimanche après l’intrusion d’un individu proférant des menaces, a rapporté la presse locale. L’homme a pénétré dans l’église vers 11h30, vêtu d’un treillis et de gants de ski, a rapporté le journal Nice Matin, précisant que l’homme «transpirait beaucoup et avait l’air excité». Le suspect a été interpellé dans le calme et le dispositif policier a été levé, selon le journal.
La préfecture française des Alpes-Maritimes a informé sur twitter qu’il n’y avait pas d’événement d’ampleur et que la situation était sous contrôle.