djelfa-enseignement-tamazight

L’Académie de la langue amazighe prend forme

Le projet de loi organique relatif à l’Académie algérienne de la langue amazighe, qui sera présenté prochainement devant le Parlement, consacre le statut de Tamazight comme langue nationale et officielle au côté de la langue arabe, chargeant ainsi l’État de la noble mission de sa promotion et de son développement dans toutes ses variétés linguistiques. Rappelant que l’article 4 de la Constitution consacre le statut de Tamazight comme langue nationale et officielle au coté de la langue arabe, le projet de loi organique relatif à l’Académie relève dans son exposé des motifs que l’Académie, placée auprès du président de la République, a pour mission de réunir les conditions de la promotion de Tamazight, sur la base des travaux d’experts, en vue de concrétiser son statut de langue officielle. Dans ses dispositions générales, le projet de loi note que l’Académie est « une institution nationale à caractère scientifique, dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle constitue l’autorité de référence dans les domaines liés à la langue amazighe », alors que son siège est fixé à Alger.

Missions et structures
Ce projet de loi organique fixe les missions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de l’Académie algérienne de la langue amazighe. Au chapitre des missions, l’Académie aura à mener des recherches dans tous les domaines de la promotion de la langue amazighe, à travers « la codification et la standardisation de la langue sur la base de l’ancrage social et de la dynamique culturelle dans toutes ses variétés par une approche convergente ». Ces missions seront réalisées avec l’aide de tous les partenaires concernés, notamment, les institutions nationales et les associations qui activent dans le domaine de la promotion et du développement de la langue amazighe, est-il relevé dans le projet de loi. Dans son article 6, le texte note que l’Académie a pour objet de réunir les conditions nécessaires de sa promotion et est chargée, notamment de recueillir le corpus national de la langue amazighe dans toutes ses variétés linguistiques, d’établir une normalisation de la langue amazighe à tous les niveaux de description et d’analyse linguistiques, d’établir des listes néologiques et des lexiques spécialisés en privilégiant la convergence. Elle a aussi pour mission d’entreprendre des travaux de recherche, participer au programme national de recherche dans son domaine de compétence, garantir la précision de l’interprétation et de la traduction de notions et concepts dans les domaines spécialisés, d’élaborer et d’éditer un dictionnaire référentiel, de la langue amazighe, de contribuer à la conservation du patrimoine immatériel amazigh notamment par sa numérisation et encourager toute recherche et traduction en langue amazighe visant à préserver le patrimoine lié à la mémoire nationale.
R. C.