Boussaâda

La ville de Bou Sâada promue wilaya déléguée, avant la fin 2017

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a affirmé jeudi dans la wilaya de M’sila que «la ville de Bou Sâada sera promue au statut de wilaya déléguée avant la fin de l’année en cours». «Cette promotion est un engagement du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui doit être exécuté», a indiqué Bedoui, lors d’une rencontre avec les citoyens de cette ville, située à 75 km à l’est du chef-lieu de wilaya, au deuxième jour de sa visite de travail dans la capitale du Hodna. Indiquant que cette procédure tend à insuffler «une dynamique de développement dans cette ville et les communes qui lui seront administrativement rattachées», le ministre a déclaré que cela permettra de «restituer le caractère touristique de la région en lui conférant une dimension internationale, essentiellement à la faveur de la disponibilité des éléments et des possibilités à même de concrétiser cette ambition». Bedoui a rassuré la population de Bou Sâada, à l’instar du reste des citoyens à travers le territoire national en faisant part de «l’intention de l’Etat de poursuivre les efforts de développement dans cette ville, mais aussi dans les autres villes du pays afin d’améliorer le mode de vie des habitants», mettant l’accent sur «la nécessité de les associer au processus de développement conformément au principe de la démocratie participative». Après avoir appelé les citoyens à participer massivement lors du scrutin du 4 mai prochain pour élire leurs représentants en toute liberté, il a insisté «l’importance de ne pas donner l’occasion à ceux qui veulent nuire au pays».

L’Algérie s’acquitte de sa contribution au budget de l’Autorité palestinienne
L’Algérie a remis jeudi au Secrétariat général de la Ligue arabe, un chèque d’un montant de 26,4 millions de dollars au titre de sa contribution au budget de l’Autorité palestinienne au titre de la première tranche de l’exercice 2017, indique un communiqué de l’ambassade d’Algérie au Caire. L’Algérie aura, sous la direction du président de la République Abdelaziz Bouteflika, honoré pleinement ses engagements afin de soutenir le combat du peuple palestinien et lui permettre de réaliser ses aspirations légitimes à l’instauration d’un État indépendant avec El-Qods pour capitale, ajoute la même source. La Ligue arabe avait, à maintes reprises, affirmé que l’Algérie faisait partie des rares pays arabes à s’acquitter de leurs engagements en soutien à la lutte du peuple palestinien, depuis que la Ligue arabe a promulgué, lors du sommet de Beirut (mars 2002) la décision 224 appelant les pays à contribuer au budget de l’Autorité palestinienne à hauteur de 330 millions de dollars pendant six mois à partir du 1 avril 2002, renouvelables automatiquement pour une durée de six mois supplémentaires. Depuis cette date, le Conseil de la Ligue arabe a promulgué au niveau des ministres des Affaires étrangères arabes, des décisions renouvelant l’apport de ces contributions. Le taux de contribution annuelle de l’Algérie a été fixé à 8%, soit 52,8 millions de dollars par an.

Des rugbymen en garde à vue après une plainte pour viol, en France
Six joueurs du FC Grenoble ont été placés en garde à vue, mercredi dernier, pour être entendus par la police à la suite d’une plainte concernant le viol d’une jeune femme, à Bordeaux, au lendemain d’un match contre Bordeaux-Bègles, joué le 11 mars dernier. Accusés de viol par une jeune femme après leur match de Top 14 contre Bordeaux-Bègles, six rugbymen du FC Grenoble se sont présentés mercredi passé, à l’Hôtel de police de Grenoble, selon des médias français et les joueurs convoqués sont Loïck Jammes, Denis Coulson et Chris Farrell, qui étaient accompagnés de leur avocat, ainsi que Rory Grice, Dylan Hayes et Peter Kimlin. Les six joueurs ont été placés en garde à vue pour être entendus dans le cadre d’une enquête de flagrance par des policiers de la Sûreté judiciaire de Bordeaux, a ajouté une source proche de l’enquête.

Constantine : 35 associations et clubs participent à la 15e édition du Festival national d’astronomie
Trente-cinq associations, agences et clubs d’astronomie algériens et étrangers participent à la 15e édition du festival national d’astronomie populaire ouverte jeudi à la maison de la culture Malek-Haddad de Constantine, à l’initiative de l’association Sirius d’astronomie, a constaté un journaliste de l’APS. Ce rendez-vous scientifique, prisé par les « amateurs de l’espace » devenu « une tradition propre à la ville du Vieux Rocher », est organisé en collaboration avec l’Union arabe d’astronomie et des sciences spatiales (AUASS), le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG), a précisé le président de Sirius, Djamel Mimouni. La cérémonie d’ouverture a été marquée par l’inauguration d’un salon dédié à l’astronomie auquel participent plusieurs agences, associations et autres clubs liés au spatial locaux et d’autres venus de Tunisie, de France, du Liban, de l’Egypte, d’Oman et du Soudan. « La manifestation est une opportunité pour échanger les connaissances et les expériences entre les amateurs de l’astronomie, tout en contribuant à la promotion de la culture scientifique dans ce domaine », a affirmé Mimouni, également vice président de l’union arabe des sciences astronomiques et de l’espace (AUASS). Dans son allocution d’ouverture, le chef de l’exécutif local, Kamel Abbas, a mis, de son côté, en exergue le rôle de ce festival dans « la promotion des sciences et le développement des capacités scientifiques du public notamment des étudiants en fin de cycle universitaire ». Pour sa part, Said Sabk, président de l’association astronomique d’Oman, a déclaré que le festival national d’astronomie constituait un lieu de rencontre entre les savants du domaine, « de découverte de l’univers et aux confins du système solaire ainsi que les nouveautés de l’astronomie et de l’astrophysique ». Des maquettes renseignant sur les satellites algériens, les planètes, l’univers et les dernières nouvelles sur le système solaire ainsi que des photos d’astronomie sur le ciel seront exposées tout au long de cette manifestation scientifique tenue sous le thème : « L’univers sous toutes ses couleurs ». Une vingtaine de conférences portant divers thèmes dont le rôle de l’informatique de l’astronomie moderne, les couleurs et les secrets de l’univers, l’interprétation des images astronomiques et la culture scientifique en Algérie, figurent au programme de ce festival. Samedi, au dernier jour de ce festival, les amateurs de l’astronomie sont conviés à des séances de planétarium sur la piste des secrets de l’univers.

122 poètes au 15e festival de la poésie d’Ath-Smaïl (Bejaia)
Pas moins de 122 poètes, provenant de 14 wilayas, ont pris part jeudi à Ath-Smaïl (55 km à l’Est de Bejaia) à l’ouverture de la 15e édition du festival de poésie d’expression amazigh, organisée, cette année, entièrement en hommage à l’écrivain et anthropologue Mouloud Maâmeri.
La cérémonie inaugurale a été rehaussée par la présence d’une forte délégation du Haut-Commissariat à l’amazighité (H-CA), conduite par son secrétaire générale, Si El-Hachemi Assad et les membres du comité scientifique et de coordination du centenaire de la naissance de l’auteur de la colline oublié. D’emblée, les participants ont tenu a lui rendre hommage et souligné l’importance de poursuivre son œuvre et sa mémoire.
«Son humanisme et son message de fraternité doivent être colportés pour rayonner dans tout le pays», a assuré Assad, qui mise sur l’organisation des festivités de ce centenaire pour le célébrer et le magnifier.
L’ancien ministre des transports (1995), Mohand-Arezki Isli, lui emboîtant le pas, a éviter, pour sa part, de faire un discours, mais s’est fendu en poésie, en déclamant un texte de sa composition, fort émouvant, en mettant en exergue la sagesse de l’homme et son combat pour la promotion de tamazight.

La Badr élargit ses prestations de e-banking
La Banque de l’agriculture et du développement rural (Badr) a lancé jeudi à Alger son nouveau système informatique qui permet de rendre les services e-banking beaucoup plus performants avec notamment la possibilité d’effectuer plus de transactions en ligne et d’obtenir des services monétiques dans toutes les agences. Baptisé «Badr-imtiaz, ce nouveau système lancé au niveau de l’Agence Badr de Chéraga, comme agence-pilote, permet aux clients de la banque d’effectuer leurs opérations et transactions bancaires à distance et en temps réel avec davantage de sécurité. Outre la possibilité pour les clients de faire leurs transactions au niveau de toutes les agences de la Badr, ce système permet de faire pratiquement toutes les opérations et transactions en ligne, a déclaré P-DGde la Badr Boualem Djebbar. La cérémonie de lancement de ce système s’est déroulée en présence du ministre des Finances Hadji Babaammi et du ministre délégué chargé de l’Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, Mouatassam Boudiaf