Informel

La pratique gagne en espace : Boumerdès croule sous l’informel

Les mesures prises pour éradiquer le commerce informel n’ont pas donné les résultats escomptés puisque les pratiques illégales du négoce sont visibles dans tous les endroits de la wilaya.

Les vendeurs à la sauvette, les ambulants clandestins reviennent en force pour squatter les trottoirs, les places publiques et même les routes nationales pour exposer et vendre tous les produits sans se soucier des dégâts qu’ils peuvent engendrer sur la santé publique et aux désagréments à la population. C’est un  défi manifeste à la force publique car nombreux parmi ces commerçants exerçant dans l’illégalité ont bénéficié de locaux au niveau des marchés de proximité réalisés par l’État. Mais ces derniers persistent à pratiquer l’activité commerciale dans l’illégalité fuyant les contrôles et les impôts et ne s’intéressant qu’aux gains faciles.  Face à cet état de fait  qui nuit à l’image de la wilaya, le wali de Boumerdès Abderrahmane Madani Fouatih a, lors du conseil de wilaya  consacré au secteur du commerce, brandi la menace de retirer les décisions d’attribution aux commerçants qui ont déserté les marchés de proximité érigés pour une activité commerciale réglementaire. À l’issue du même conseil, il a été instauré une commission de contrôle et de suivi visant à éradiquer le phénomène du commerce informel. Constituée de différentes directions, cette commission est chargée, entre autre, de recenser les commerçants exerçant dans l’informel et également les points noirs de ce négoce illégal qui a tendance à prendre de l’ampleur. Des rapports de la situation seront établis pour  permettre au premier responsable de la wilaya de prendre des décisions adéquates pour mettre fin à cette anarchie commerciale qui touche les produits qui sont exposés en plein air sur les trottoirs, les places publiques et les axes routiers. Il est à  rappeler que l’État a tenté par le passé de lutter contre le phénomène de l’informel mais  sans résultats. Dans ce cadre, la wilaya de Boumerdès a réalisé 26 centres commerciaux dont  16 couverts ‘’ Batimétal’’ et 10 marchés de proximité mais les commerçants les ont désertés. Ces derniers sont livrés à l’abandon laissant place à toute la délinquance. En attendant de normaliser l’activité commerciale, la direction va lancer la réalisation de 12 autres centres commerciaux dont 07 marchés de proximité et 05 autres couverts, ce qui portera à 48 le nombre de marchés répondant aux normes au niveau de la wilaya. Est-ce que ces décisions vont enfin éliminer le commerce informel dans la wilaya ?, s’interrogent les citoyens
B. Khider