ES Sétif joie

La Ligue 1 reprend enfin ses droits samedi : L’ES Sétif principal vainqueur de la mise à jour du championnat

Le championnat de Ligue 1 reprend enfin ses droits avec le déroulement, samedi et dimanche, des rencontres de la 25e journée, après près de deux mois de repos forcé pour la majorité des clubs une longue période mise à profit pour apurer les nombreux matchs en retard.

Désormais donc, et depuis samedi dernier date des derniers matchs entrant dans le cadre de la mise à jour du championnat, l’on voit un peu plus clair par rapport aux chances des uns et des autres, que ce soit dans la course au titre et aux places d’honneur ou bien dans la lutte pour le maintien. Ainsi, le leader du championnat de Ligue 1, l’ES Sétif, est le grand bénéficiaire de la mise à jour du calendrier. L’ESS qui n’était pas concernée par ces matches en retard, reste en tête du championnat avec une confortable avance de six points sur le MC Alger, son nouveau dauphin. Le MCA tablait sur ces matches en retard pour revenir à hauteur de l’Entente, mais il n’a récolté finalement que six points sur 12 possibles. Les protégés de Mouassa ont gagné un seul match devant la lanterne rouge, le MO Béjaïa, et concédé trois nuls face à la JSK, le MCO et la JSS, compromettant ainsi leurs chances dans la course au titre qui est promis aux Sétifiens, voire même pour la seconde place qualificative à la prochaine édition de la Ligue des champions d’Afrique. En effet, les voisins de l’USMA, qui ont gagné eux aussi un seul match en retard contre une défaite à Relizane et un nul à Tizi-Ouzou, semblent mieux placés pour cette place de dauphin, eu égard à leur calendrier favorable de fin de saison. Les Usmistes auront cinq matches à jouer à Alger contre un seul déplacement à Sétif, alors que les Mouloudéens effectueront trois périlleux voyages à Constantine, Relizane et Sidi Bel-Abbes. S’agissant de la lutte pour le maintien, la mise à jour du calendrier a été profitable à la JSK qui a obtenu 9 précieux points, deux victoires et trois nuls. Cette bonne moisson permet aux Canaris de quitter provisoirement la zone rouge en se hissant à la 11e place avec deux longueurs d’avance sur le premier relégable, le CS Constantine, son prochain adversaire dans un match à six points. Les troupes de Moh-Cherif Hannachi peuvent se tirer d’affaire si elles négocient convenablement les trois rendez-vous capitaux contre le CSC, le DRBT et le RCR. S’ils arrivent à remporter leurs deux matches à domicile devant le CSC et le RCR, les poulains de Rahmouni feront un grand pas vers le maintien. Le CAB et le MOB n’ont pu profiter, eux, des matches en retard et ils ont quasiment mis un pied en Ligue 2. Il reste à désigner le troisième relégué. La bataille sera des plus rudes entre la JSK, le DRBT, le RCR et le CSC pour éviter le purgatoire.
H. S.