La couche d’ozone est «en voie de guérison»

La couche d’ozone est «en voie de guérison»

La couche d’ozone est «en voie de guérison» grâce aux mesures prises dans le cadre du Protocole de Montréal. Une bonne nouvelle pour la planète, selon une nouvelle évaluation scientifique publiée lundi par l’Organisation des Nations-unies. Des experts mondiaux des sciences de l’atmosphère, en coordination avec l’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations-unies pour l’environnement (PNUE), ont pu confirmer que les mesures prises dans le cadre du Protocole de Montréal ont été bénéfiques, a indiqué l’ONU dans un communiqué. Les preuves présentées par les auteurs de l’évaluation montrent que la couche d’ozone dans certaines parties de la stratosphère s’est rétablie à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis 2000. Selon les projections, l’ozone de l’hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait se régénérer complètement d’ici 2030, suivi par l’hémisphère sud dans les années 2050 et par les régions polaires d’ici 2060, ajoute-t-on de même source, rappelant que la couche d’ozone protège la vie sur terre des effets nocifs des rayons ultraviolets du soleil. Geir Braathen, expert scientifique à l’OMM note ainsi que le Protocole de Montréal sur la couche d’ozone a été signé en 1987, précisant qu’il a été renforcé à plusieurs reprises grâce à des amendements. Et en 2015, quelques 197 pays étaient signataires du protocole de Montréal, lui permettant ainsi d’être le premier protocole environnemental à atteindre la ratification universelle, selon la même source. «C’est la raison pour laquelle le Protocole de Montréal est l’un des accords multilatéraux les plus réussis de l’histoire», a déclaré Erik Solheim, Directeur exécutif du PNUE.

Le tour de la Grande-Bretagne à la nage en cent cinquante-sept jours
Le Britannique Ross Edgley, 33 ans, a fait le tour de la Grande-Bretagne à la nage, soit 2 882 km au total, en cent cinquante-sept jours, un exploit sans précédent. Après avoir quitté le 1er juin la station balnéaire de Margate, dans le sud-est de l’Angleterre, Ross Edgley a achevé son périple, réalisé dans le sens des aiguilles d’une montre, dimanche, sous les hourras de 400 nageurs venus l’accueillir. L’athlète nageait jusqu’à douze heures par jour, y compris la nuit, et se reposait sur un bateau l’accompagnant. Il a dû affronter moult complications, entre tempêtes, piqûres de méduses, douleurs musculaires et eaux glacées. Au 74e jour, il avait battu le record de la plus longue nage en mer par étapes. Pour tenir le choc, il a confié à la presse britannique avoir mangé plus de 640 bananes, et s’être donné du courage en chantant. Habitué aux performances insolites, Ross Edgley est connu pour avoir grimpé l’équivalent du mont Everest à la corde en 19 heures, et couru un marathon en tractant une voiture de 1,4 tonne.

Un pêcheur sauve un bébé des eaux en Nouvelle-Zélande
Un pêcheur à la ligne de Nouvelle-Zélande a sauvé la vie d’un bébé d’un an et demi qui flottait dans la mer et qu’il avait pris pour une poupée, a rapporté la presse locale.
«J’ai cru que c’était juste une poupée», a raconté Gus Hutt au journal Whakatane Beacon à propos de l’incident survenu le 26 octobre sur une plage de la Bay of Plenty, sur l’Ile-du-Nord, où il se préparait à sa pêche matinale. «Alors j’ai tendu la main, je l’ai saisi par le bras et même là, je croyais encore que c’était juste une poupée».
«Son visage avait l’air d’être en porcelaine, avec ses cheveux courts aplatis sur le visage, mais il a lâché un petit cri et je me suis dit +Oh mon Dieu, c’est un bébé et il est en vie+». En fait de jouet, il s’agissait de Malachi Reeve, 18 mois.
L’enfant avait échappé à la vigilance de ses parents qui campaient dans un site du bord de mer. Après avoir ouvert la tente de ses parents endormis, il est parti vers l’eau, où il s’est fait happer par le courant. M. Hutt avait choisi ce jour là de pêcher à une centaines de mètres de l’endroit où il avait ses habitudes.
«Il flottait à un bon rythme dans le courant. Si je n’avais pas été là ou si j’avais été là une minute plus tard, je ne l’aurais pas vu», a poursuivi le pêcheur.

Nouvelle offre innovante « Hashta » de Ooredoo
Instagram et Facebook gratuits et une multitude d’autres exclusivités sur Hashta.
Leader de l’innovation technologique en Algérie, Ooredoo fait très fort encore une fois en lançant « Hashta » sa nouvelle offre « 100% jeunes ».
En effet, la nouvelle offre prépayée de Ooredoo « Hashta » est dédiée aux jeunes de par sa communication personnalisée utilisant un nom tendance «Hashta » qui fait référence au Hashtag, un code très usité par cette frange. « Hashta » offre une multitude de nouveautés et avantages exclusifs dont Instagram et Facebook gratuits, une tarification de 3 DA les 30 secondes seulement entre les abonnés Hashta ainsi que des forfaits Voix, Data et réseaux sociaux à partir de 30 DA seulement.
Avec Hashta, les nouveaux souscripteurs bénéficient d’une recharge inédite qui offre des validités variables et des avantages exceptionnels :
• Hashta 500 (07 jours) : le client bénéficie d’appels illimités vers Ooredoo, de 4Go d’Internet et de 500 DA de crédit, valables sept (07) jours ;
• Hashta 500 (15 jours) : le client bénéficie de 2, 5 Go d’Internet et de 1000 DA de crédit, valables quinze (15) jours ;
• Hashta 500 (30 jours) : le client bénéficie de 1,5 Go d’Internet et de 1000 DA de crédit, valables trente (30) jours ;
La nouvelle offre Hashta est disponible au niveau de tous les Espaces Ooredoo, les City Shops, les Espaces Services Ooredoo ainsi que les points de vente agréés répartis sur tout le territoire national. Avec cette nouvelle offre, Ooredoo poursuit sa dynamique novatrice en s’intéressant aux habitudes et attentes des jeunes et en leur offrant les meilleurs avantages à des prix préférentiels, tout en construisant autour de Hashta un univers personnalisé 100% jeunes.

Secousse tellurique de 3,6 degrés sur l’échelle de Richter à Tipasa
Une secousse tellurique de 3,6 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistrée lundi à 17h 51 mn à Tipasa, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de cette secousse a été localisé à 6 km au sud-ouest de Menaceur, a précisé la même source.

Chiffre du jour : 17

Au moins 17 migrants sont morts au cours des dernières 24 heures en tentant d’effectuer la traversée entre l’Afrique du Nord et l’Espagne, tandis qu’une centaine d’autres ont pu être secourus, ont annoncé mardi les Garde-côtes espagnols. Deux bateaux pneumatiques ont été retrouvés dérivant dans l’ouest de la Méditerranée entre l’Espagne, le Maroc et l’Algérie, avec 80 personnes et 13 corps sans vie à bord, ont-ils précisé. Les rescapés ont été conduits dans l’enclave de Melilla. Quatre autres morts et 22 rescapés ont été retrouvés dans un bateau dans l’Atlantique au sud de Cadiz. L’Espagne est redevenue la principale voie d’accès à l’Europe pour les migrants économiques et les réfugiés en provenance d’Afrique et du Proche-Orient depuis que l’Italie a fermé ses ports aux bateaux qui leur viennent en aide. Environ 47 000 personnes ont effectué la traversée vers le sud de l’Espagne entre janvier et octobre, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Au moins 600 personnes ont perdu la vie sur ce trajet pendant cette période. Depuis le début de l’année, quelque 100 000 personnes ont traversé la Méditerranée dans son ensemble et 2 000 sont décédées, soit moins que pendant la même période en 2017 (148 000 traversées et 3 000 décès).