La cigale ne chante plus comme avant…

Il n’y a pas fort longtemps, il était du dernier bien d’encenser la cigale, insecte-chanteur infatigable qui s’éclate les poumons durant tout l’été avant que ne revienne la bise. Aujourd’hui, après avoir dévalorisé le travail méticuleux et appliqué de la fourmi, on a méprisé celui, artistique, de la cigale. Les deux comportements, constituant la « zigourmi », attitude très humaine et quasi-ancestrale se situant entre les deux, alliant merveilleusement travail, comme valeur civilisationnelle, et arts, en tant que culture humaine, tendent à disparaitre, pour ne laisser place qu’à de vulgaires moustiques-tigres qui empoisonnent votre quotidien.
De ce fait, on ne travaille plus, du moins plus avec la joie de vivre d’antan, et on ne se divertit plus. La cigale ne gratte plus les fils de la guitare ? Mais nous, on se gratte…
F. O.