Cable

Interruption, demain, du trafic internet sur le câble sous-marin d’Annaba

Le trafic internet sur le câble sous-marin d’Annaba, qui a subi le 6 mars dernier des dommages suite à des intempéries, sera interrompu, vendredi prochain, entre 01h00 et 18h00, afin de procéder à son transfert vers de nouveaux branchements, a indiqué, hier, le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication dans un communiqué. «Suite aux déterrages du câble sous-marin «SEA-ME-WE 4» et des dommages subis au niveau de sa chambre d’atterrissement, causés par les intempéries enregistrées sur les côtes d’Annaba en date du 6 mars 2016, Algérie Télécom a initié plusieurs actions visant la sécurisation et la protection de ces installations, notamment l’aménagement d’une nouvelle chambre d’atterrissement sécurisée et assurant la protection optimale du câble, en remplacement de l’infrastructure située actuellement à proximité de la plage, l’exposant dangereusement, de ce fait, aux risques liés aux changements des conditions météorologiques ainsi qu’à tous les aléas», note la même source. «Le transfert du câble vers cette nouvelle enceinte s’effectuera du 11 au 27 avril 2017 par l’intervention d’un bateau câblier, appartenant à la société «ELETTRA», autorisé à entrer dans les eaux nationales pour la durée des travaux.
Dans ce cadre, une interruption du trafic internet sur ce câble aura lieu le vendredi 14 avril entre 01h00 et 18h00, correspondant au temps nécessaire pour le transférer vers les nouveaux branchements», précise-t-on.

Le 3e sommet Transform Africa 2017 du 10 au 12 mai à Kigali
Le Rwanda accueillera du 10 au 12 mai le troisième sommet Transform Africa 2017, qui portera principalement sur le développement de villes connectées en Afrique grâce au pouvoir des technologies de l’information et de la communication (TIC). Des experts des TIC de toute l’Afrique et au-delà doivent se réunir à Kigali, capitale du Rwanda, pour discuter de la transformation de l’Afrique grâce au pouvoir de la technologie. S’adressant aux journalistes, mardi dernier, le ministre de la Jeunesse et des TIC, Jean Philbert Nsengimana, a déclaré que la position du Rwanda comme fer de lance du programme de villes connectées en Afrique était la raison pour laquelle ce pays a été choisi pour accueillir pour la troisième fois ce sommet technologique de haut niveau. «Nous attendons près de 3 000 délégués des pays africains dans le cadre de l’initiative Smart Africa et plus de 300 maires de villes de toute l’Afrique pour présenter les éléments d’une ville connectée. Nous pensons que la transformation économique de notre continent doit être dominée par l’ambition d’utiliser le pouvoir de la technologie afin de renforcer l’accès aux marchés et à l’information pour les entreprises», a-t-il observé. Ce forum comprendra différents événements annexes comme le sommet Smart Women (femmes connectées), et le forum des villes connectées d’Afrique, tandis que les jeunes bénéficieront d’une plateforme pour soumettre leurs idées à des investisseurs technologiques potentiels. L’initiative Smart Cities, qui vise à mobiliser des solutions technologiques pour améliorer l’efficacité dans les villes, est soutenue par 11 pays africains et d’autres pays encore doivent la rejoindre.

Un Festival mondial des océans en juin à New York
L’ONU et la ville de New York vont accueillir conjointement un Festival mondial des océans la veille du coup d’envoi de la première Conférence des Nations unies sur les océans, qui aura lieu du 5 au 9 juin 2017 dans la métropole américaine. Cette annonce a été faite, mardi dernier, par l’ONU dans un communiqué, citant une conférence de presse du président de l’Assemblée générale des Nations unies, Peter Thomson, et de la commissaire aux Affaires internationales de la ville de New York, Penny Abeywardena.
Selon Mme Abeywardena, qui s’exprimait au nom du maire Bill De Blasio, le festival, organisé le 4 juin 2017 par la Global Brain Foundation, «mobilisera les gens à travers le monde» pour soutenir les espèces marines et les moyens de subsistance menacés. Avec des centaines de kilomètre de littoral, la ville de New York est consciente «de la nécessité pour les villes de protéger la planète contre les dégradations, par une consommation durable et une gestion efficace des ressources naturelles et en atténuant les effets néfastes des changements climatiques», a-t-elle ajouté.
Le président de l’Assemblée générale, Peter Thomson, a déclaré que l’objectif de cette conférence serait de trouver «des solutions humaines» à la dégradation de la vie marine et de son environnement. Il a rappelé que les océans étaient «en difficulté», citant la pollution marine et le fléau des plastiques dans la mer

Foire de la production nationale du 15 au 17 avril
Le ministère du Commerce organisera une foire ayant pour thème «promotion et encouragement de la production nationale» du 15 jusqu’au 17 avril au niveau de la SAFEX (Société algérienne des foires et expositions), a indiqué, mardi dernier, un communiqué du ministère. Placée sous le patronage du Premier ministre, Abdelmalek Sellal et sous la supervision du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la promotion de la production nationale qui a «atteint un niveau de qualité lui permettant de concurrencer la production mondiale notamment dans les secteurs de l’agro-alimentaire, cosmétiques et détergents, précise la même source. Cette foire permettra au «consommateur de découvrir des produits algériens de haute qualité et aux producteurs d’écouter ses avis et propositions, en vue d’améliorer leurs produits», conclut le communiqué.

Explosions près du bus du club Borussia Dortmund
Le club de football allemand de Dortmund a annoncé, mardi soir, le report à mercredi (hier, ndlr) de sa rencontre prévue contre Monaco en quart de finale aller de la Ligue des champions après que l’un de ses joueurs a été blessé par des explosions visant le bus de l’équipe. La rencontre «vient d’être reportée» et sera jouée mercredi à 18H45 heure locale (16H45 GMT), a indiqué le club sur son compte Twitter. Le bus de l’équipe de football allemande de Dortmund a été endommagé et un passager blessé, mardi soir, par «l’explosion» de trois «charges d’explosifs» peu avant un match de Ligue des champions contre Monaco, a indiqué la police locale. «Le bus s’est mis en route» depuis l’hôtel de l’équipe dans cette ville de l’ouest de l’Allemagne pour gagner le stade à une dizaine de kilomètres de distance lorsque «trois charges explosives ont détoné», a expliqué un porte-parole, Gunnar Wortmann. Il a précisé que des vitres du bus avaient volé en éclat et qu’une personne à l’intérieur du véhicule avait été blessée, sans donner d’autres détails. Selon le quotidien allemand Bild, ce blessé est le défenseur international espagnol de Dortmund Marc Barta, âgé de 26 ans, qui selon des médias a été transporté à l’hôpital avec notamment une blessure au bras. Les faits se sont produits peu avant la rencontre entre le club allemand et l’équipe française de Monaco, pour le compte des quarts de finale de la Ligue des champions.

Des universitaires accusés d’avoir vendu un faux médicament anticancéreux en Espagne
Deux professeurs d’université et trois de leurs collaborateurs sont poursuivis en Espagne pour avoir vendu un faux médicament présenté comme «miraculeux» contre le cancer, pour plus de 600 000 euros au total, a annoncé, mardi dernier, la police. «Il y a plus d’une dizaine de plaintes de victimes ayant acheté cette substance», a fait savoir la police espagnole dans un communiqué, et l’une d’elles «a versé plus de 25 600 euros pour le traitement de sa fille». Arrêtées le 6 avril, les cinq personnes ont été mises en examen pour escroquerie et laissées en liberté, a indiqué un porte-parole de la police à Palma de Majorque. «Ce sont deux professeurs de l’université publique des Iles Baléares (UIB), une employée du service de gestion économique et deux membres du département de recherches d’une fondation», a-t-il précisé. Les enseignants menaient des campagnes publicitaires, y compris sur les réseaux sociaux, «pour vanter un anticancéreux miraculeux», selon un communiqué de la police. Or il s’agissait d’«un produit sans effets curatifs», affirme la police. Ce produit – qui n’avait pas obtenu d’autorisation comme médicament – était vendu aux malades par le biais d’une fondation à but non lucratif. Les familles payaient le produit en réalisant des dons à la fondation pour ses recherches, selon la police. Les chercheurs sont également soupçonnés d’avoir tenté de vendre un autre «faux médicament» contre la maladie d’Alzheimer, selon la même source.