EN Algérie

Ils n’arrivent plus à gagner même face à des équipes modestes : La chute libre des Verts se poursuit

Visiblement, la sélection algérienne est toujours plongée dans le doute, ne parvenant pas à se débarrasser des séquelles de son départ raté lors des éliminatoires du Mondial-2018. La preuve, elle s’est montrée incapable de l’emporter face au Zimbabwe, classée pourtant à la 103ème position au classement Fifa.
On pensait pourtant que les Verts éprouvent des difficultés seulement lorsqu’ils font face à de grosses cylindrées de l’Afrique, mais voilà que cette rencontre contre le Zimbabwe a montré qu’ils sont tout simplement en chute libre.
La sélection algérienne n’a pas aussi dérogé à la règle en faisant une entrée en difficultés dans la CAN. Les chiffres parlent d’eux-mêmes d’ailleurs. Lors des 9 précédentes participations de l’équipe nationale dans la fête footballistique continentale, les Verts n’ont remporté qu’une seule victoire d’entrée.
Ce fut au cours de la précédente édition en Guinée équatoriale, lorsque les coéquipiers de Brahimi l’avaient emporté contre l’Afrique du Sud, difficilement soit-il, sur le score de 3 à 1.
Ce jour-là, les Bafana Bafana auraient pu s’en sortir avec les trois points du match sans que l’on retrouve à redire. Mais l’expérience des protégés de l’entraîneur national de l’époque, fut déterminante.
On pensait alors que la guigne a été chassée. Peine perdue, en atteste cette très timide prestations des poulains du Belge George Leekens, avant-hier, contre le Zimbabwe, la 103ème au classement Fifa, mais qui a failli créer la première surprise de la CAN-2017.
C’est à croire donc que les Algériens trouvent toujours du mal pour démarrer en trombe une phase finale de Coupe d’Afrique. Leekens lui-même le savait. La preuve, il n’a pas cessé de répéter, depuis le début de la préparation de son équipe pour le rendez-vous continental, sur la nécessité de bien entamer la CAN, allant jusqu’à qualifier ce premier matchs contre les Zimbabwéens de ‘’clé de la qualification aux quarts de finale’’.
À présent que les plans du technicien belge sont chamboulés, il n’a désormais pas d’autres choix que de réaliser deux résultats positifs lors des deux prochaines sorties, deux rendez-vous ô combien périlleux face à deux grosses pointures, en l’occurrence, la Tunisie et le Sénégal respectivement.
Leekens est ses joueurs en sont conscients. Tout le monde était unanime à dire qu’il faudra tourner la page du match de dimanche et se focaliser sur la suite du parcours. Après ce nul au goût d’une défaite, les camarades de M’Bolhi nous doivent tout simplement une revanche pour ne pas plonger davantage dans le doute.
Hakim S.