EN Algérie Jeux islamiqe

Ils affronteront l’Azerbaïdjan aujourd’hui en demi-finale : Les Verts veulent aller au bout du rêve

Ayant réussi jusque-là à faire sensation dans le cadre des jeux de la solidarité islamique, la sélection olympique algérienne disputera aujourd’hui son ticket pour la finale du tournoi de football en donnant la réplique à la sélection du pays hôte, l’Azerbaïdjan.
Avant ce rendez-vous, l’entraîneur de cette équipe, Ameur Chafik, insiste sur la victoire. Il souhaite que ses jeunes capés entament leur parcours avec cette sélection olympique par une consécration qui les met d’emblée en confiance, eux sur lesquels beaucoup d’espoirs sont fondés pour aller pour la deuxième fois de suite aux jeux olympique de 2020.
« Pour le moment, on est contents et ravis de la prestation de nos jeunes. On est partis avec le but de gagner en expérience et préparer l’avenir. Je pense que notre qualification est amplement méritée et c’est une très bonne chose pour le groupe. On est qualifiés et le mérite revient aux joueurs qui ont fait de grands efforts durant les matchs pour atteindre cet objectif. Désormais, on va préparer la suite avec sérénité et tenter d’aller encore plus loin dans cette compétition. On est contents du travail effectué et on se penche sur la suite du parcours qui nous attend encore. », déclare Chafik.
Il faut dire que les copies rendues par les jeunots algériens lors du premier tour ont été appréciées par tous ceux qui les ont suivis. « Je pense que nous avons un très bon groupe qui est en train d’apprendre dans un premier temps. L’essentiel pour nous, c’était de faire en sorte de prendre de l’expérience dans ce genre de compétitions. Et si les joueurs proposent de belles choses, c’est parce qu’ils ont cette envie d’aller loin et de progresser à chaque match. Ceci les aide beaucoup. », explique l’entraîneur national, rappelant au passage que l’objectif suprême de cette jeune génération qui constitue le noyau de la future équipe olympique, était de se qualifier aux prochains JO. « C’est l’idée de départ. On a formé ce groupe pour qu’il constitue le noyau de la sélection olympique afin d’entamer les éliminatoires des JO de 2020. On sent que c’est un groupe qui veut travailler et les joueurs ont pris confiance au fur et à mesure. C’est une bonne chose pour nous d’autant plus que la majorité sont encore très jeunes. », se réjouit le driver national, qui mise énormément sur une qualification en finale des jeux de la solidarité islamique et pourquoi pas aller chercher cette médaille d’Or.
H. S.