huile d'olive vierge extra

Huile d’olive vierge extra : Mise en place d’un comité de suivi du processus de production à Tizi Ouzou

Un comité de suivi du processus de production d’une huile d’olive vierge extra a été installé par la Direction locale de services agricoles (DSA), a annoncé, à Tizi-Ouzou, le premier responsable de cette institution, Laib Makhlouf. Intervenant lors d’une journée technique sur la «Situation de la filière oléicole : contraintes et perspectives », organisée à l’Institut de technologie moyen agricole spécialisé en agriculture de montagne (ITMAS) de Boukhalfa, le responsable a indiqué que M. Tarik Abdellaziz (cadre à la DSA) a été désigné pour présider le comité de suivi, qui se réunira périodiquement afin d’évaluer l’application effective du processus de production d’une huile d’olive qui réponde aux normes fixées par le Conseil oléicole international (COI). Cette rencontre, qui a été l’occasion de faire un diagnostic de la filière en s’attardant particulièrement sur les erreurs du procédé local de production d’huile d’olive, telles que l’absence d’entretien des vergers, le recours au gaulage, le stockage des fruits dans des sacs en plastic et sur une longue période, la récolte tardive, ainsi que les mauvaises conditions de conservation de l’huile, a été couronnée par une série de recommandations visant à améliorer ce processus de production afin d’obtenir une huile de qualité. Parmi les recommandations émises figurent : le respect de l’itinéraire techniques (travaux du sol, taille, irrigation, choix de plants certifiés ), l’amélioration des méthodes de récolte, définition de la période optimale de récolte par zones, le respect des normes de trituration et de stockage de l’huile au niveau des huileries. Il a été également recommandé la modernisation des systèmes de production, le lancement d’une réflexion sur les circuits de commercialisation d’huile d’olive, l’application de l’étiquetage et du conditionnement de l’huile dans des bouteilles en verre opaque, l’ouverture de pistes agricoles, la création de vergers pilotes de démonstration, l’organisation de formations et de journées techniques pour les différents acteurs, et la création de nouveaux vergers de coopératives oléicoles. Le DSA a rappelé l’importance de la filière oléicole pour la wilaya de Tizi-Ouzou, qui rapporte une plus-value de 9,3 milliards de DA, soulignant la responsabilité partagée de tous les intervenants (agriculteurs, institution, producteur associations ), dans l’amélioration de la qualité de l’huile produite à Tizi-Ouzou. M. Laib a insisté sur la rigueur dans l’application de ces recommandations, dont la mise en pratique fera l’objet d’une évaluation régulière par le Comité de suivi présidé par M. Abdellaziz.
Il a aussi instruit les subdivisionnaires de dupliquer cette journée technique au niveau de leurs subdivisons pour une meilleure communication de proximité avec les concernés, et ce avant l’ouverture de la prochaine campagne oléicole. Cette rencontre a été clôturée par un hommage au deux oléifacteurs de la wilaya lauréats du prix Apulée de la meilleure huile d’olive vierge extra, à savoir M. Sahmoune, classé quatrième dans la catégorie argent et M. Abdelli premier dans la catégorie bronze.