Handisport

Handisport/Championnat national d’Athlétisme : Plus de 500 athlètes attendus à Alger

Plus de 500 athlètes (messieurs et dames) dont des champions du monde sont attendus au stade annexe du complexe Mohamed-boudiaf (Alger) du 17 au 19 mai, pour animer les différents concours et épreuves du Championnat d’Algérie d’athlétisme handisport, saison 2016-2017. Pour certains, l’objectif est de confirmer leur statut d’athlète d’élite et pour d’autres, celui d’arracher une place en équipe nationale en vue des prochaines échéances internationales. Le Groupement sportif des Pétroliers (GSP), avec 65 athlètes, vient en tête en termes de participants, avec notamment ses internationaux Nassima Saïfi, Safia Djala, Mohamed Berrahal, Madjid Djemai et Kamel Kardjena entre autres. Ils tenteront, avec leur expérience, de confirmer la domination, depuis longtemps, de leur club en matière de titres et médailles. L’Association sportive de la Sûreté nationale (ASSN) vient en seconde position en nombre d’athlètes engagés avec 25 sportifs, conduits par le chevronné Mounir Bakiri. Les associations Handisport Elansar Sétif, avec deux chefs de file, les frères Baka (Abdelatif et Fouad) et 20 athlètes sur la ligne de départ, l’Espoir handisport Béjaïa (20 athlètes), Mechaâl Abtal Bir Mourad Raïs (16 athlètes, conduits par Bentria Firas, Samira Guerioua et Bakhta Benallou), Aurès Tahadi Batna handisport (12 athlètes «prometteurs», à l’image de Mohamed Madjid Amchi et Mounia Gasmi), ou encore le Chabab Nécira Nounou d’Alger et son champion paralympique, Samir Nouioua, devraient être, entre autres, les équipes les plus en vue pour se disputer les premières loges et les titres qui seront mis en jeu. «Le championnat d’Algérie, version 2017, sera aussi important que les précédents, vu les titres mis en jeu, l’évaluation du niveau des athlètes, surtout les paralympiques, à l’approche des Mondiaux de Londres, mais aussi du point de vue de la détection des jeunes talents susceptibles de renforcer les rangs des athlètes d’élite», a expliqué le Directeur technique national (DTN) adjoint, Saâd Saïd. Côté organisationnel, la Direction de l’organisation sportive (DOS) de la Fédération algérienne handisport (FAH), bien menée par Kamel Benhabilès et Derradji Harek, veille à ne rien laisser au hasard, «puisqu’il s’agit de la fête de l’athlétisme, la discipline phare du handisport». «La fédération s’attèle à offrir aux participants le meilleur cadre organisationnel. Une bonne mise en place des outils techniques nécessaires et la présence d’un nombre très important d’officiels nous facilitera les choses et nous permettra de mettre à l’aise les athlètes afin de s’affirmer sur le terrain», a souligné Benhabilès. Et pour assurer les homologations des performances enregistrées, les outils nécessaires seront sur le terrain, à l`image du ruban d’acier (pour les lancers) et la photo-finish (pour les épreuves). Le programme propose durant les trois journées de compétition (matin et après-midi) des concours de poids, club, disque, javelot et longueur et six épreuves (100m, 200m, 400m, 800m, 1500m et 5000m) pour toutes les classes et types d’handicap.