Frappes américaines en Syrie

Frappes américaines en Syrie : Damas exhorte l’ONU à « agir immédiatement »

Le gouvernement syrien a exhorté le Conseil de sécurité de l’ONU à prendre des « mesures immédiates » pour arrêter les attaques américaines en Syrie, suite aux frappes aériennes lancées récemment par les Etats-Unis dans l’est du pays, rapportent dimanche des médias. « La Syrie exige du Conseil de sécurité de l’ONU des mesures immédiates visant à mettre fin aux attaques américaines », a indiqué samedi un communiqué du ministère syrien des Affaires étrangères. Dans deux lettres identiques adressées au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et au président du Conseil de sécurité, le pays dénonce une agression « flagrante » commise sous des « prétextes invoqués ». Le ministère a de nouveau appelé le Conseil de sécurité à « assumer la responsabilité du maintien de la paix et de la sécurité, et à prendre des mesures immédiates pour empêcher son membre permanent de poursuivre son agression et ses crimes contre un Etat souverain et un membre fondateur de l’ONU », a souligné également le communiqué. Le ministère syrien des Affaires étrangères avait déjà fermement condamné les frappes américaines qui ont visé vendredi dernier des positions dans la province de Deir ez-Zor, près de la frontière irakienne. Selon le ministère des Affaires étrangères syrien, l’attaque « sape la légitimité internationale dans la résolution de la crise syrienne ». Soulignant que de telles attaques « ne feront que semer le chaos, détruire les infrastructures en Syrie et jouer le jeu des groupes terroristes présents dans le pays », le ministère a réaffirmé la détermination du gouvernement syrien à libérer toutes les zones du pays aux mains des forces d’occupation, y compris les zones contrôlées par la milice kurde dans le nord-est de la Syrie et les hauteurs du Golan occupées par l’entité sioniste.