Côntrole Auto

Forte pression au niveau des centres de contrôle automobile : Le calvaire des automobilistes

Après les interminables queues et la galère infernale des automobilistes devant les agences de contrôle technique des véhicules, le ministre des Transports et des Travaux publics, Boudjemâa Talaï, a enfin réagi. Devant cette situation, le ministre a instruit les opérateurs à proroger les horaires de travail pour contenir l’affluence des automobilistes. Il faut dire que le haut responsable du gouvernement n’a pas manqué de souligner les mauvaises conditions dans lesquels s’effectue le contrôle périodique des véhicules. En effet, s’exprimant à Boumerdès, en marge du lancement des essais techniques sur la ligne ferroviaire électrifiée Thénia/Tizi-Ouzou, le ministre a mis en avant l’engagement de son département à prendre des mesures destinées à décongestionner les centres de contrôle technique de véhicules, et à réduire le temps d’attente des citoyens. Soulignons que plus de 1 500 000 véhicules sur les 8 millions de véhicules, qui circulent en Algérie, sont immatriculés à Alger. Au vu des conséquences coûteuses, le ministre a décidé de prendre le taureau par les cornes, en mettant fin aux nuits blanches et aux soucis des automobilistes qui étaient obligés d’attendre de longues heures devant les agences de contrôle. «Nous avons autorisé le contrôle technique automobile sans limite géographique, prolonger le temps de travail jusqu’à minuit, et supprimer les quotas imposés aux agences de contrôle», détaille Boudjemâa Talaï. Ainsi, plus aucune limite géographique n’est imposée. À titre d’exemple, pour plus de précisions : un propriétaire de véhicule de transport, immatriculé dans la wilaya d’Alger et activant à Béchar, ne se retrouvera plus dans l’obligation d’effectuer le trajet pour faire le contrôle technique automobile. Par ailleurs, le ministre a décidé de rallonger le temps de travail jusqu’à minuit, alors que l’heure limite était fixée à midi. «Nous avons rallongé le temps de travail dans les agences jusqu’à minuit, sans toucher, toutefois, au temps de contrôle des véhicules qui est fixé à 20 minutes», a-t-il étayé ses propos. Dans un autre contexte, à une question sur les grands projets en cours de réalisation dans le secteur des transports, le ministre dira que des efforts sont engagés afin de les livrer dans les délais, observant que l’engagement qu’il avait pris en janvier dernier pour le lancement, début avril courant, des essais techniques sur la ligne ferroviaire Thénia/Tizi-Ouzou a été honoré. Il a précisé, à ce titre, que les essais techniques sur la ligne ferroviaire à grande vitesse, entre Oran et Saïda, interviendront jeudi prochain. Concernant le téléphérique de la ville de Tizi-Ouzou, le ministre a relevé une amélioration de la cadence des travaux, suite à la résiliation du contrat de l’entreprise qui était en charge de ce projet et son remplacement par une autre. S’agissant du projet du port de Cherchell, il a ajouté que les études de réalisation de ce projet structurant ont été achevées. Les travaux de réalisation seront lancés à la fin du premier semestre 2017, a-t-il conclu. Enfin, il convient de souligner que nos plusieurs tentatives de joindre l’Enacta ont été vaines.
Djedjiga Hamitouche