Auditorium de l’hôtel Méridien

Film documentaire «Une île et des hommes» : Projection jeudi en avant-première à oran

Le film documentaire «Une île et des hommes», consacré à la côte oranaise en général et l’île Paloma en particulier, sera projeté en avant-première jeudi, à l’auditorium de l’hôtel «Méridien» d’Oran, a-t-on appris de ses producteurs. Réalisé par une équipe de jeunes cinéastes algériens, ce film documentaire de 37 minutes, a été produit par l’association écologique marine «Barbarous» dans le cadre du programme de Petites Initiatives pour les Organisations de la Société Civile en Afrique du Nord (PPI-OSCAN), dont l’objectif est le renforcement de jeunes organisations de la société civile (OSC) en Algérie qui activent dans le domaine de l’environnement, précise Amine Chakouri, SG de l’association Barbarous . Ce programme est mis en úuvre par le Centre de coopération pour la méditerranée de l’Union international de conservation de la nature (UICN-Med), en partenariat avec le ministère de l’environnement et des énergies renouvelables et le Commissariat national du littoral (CNL). Ce programme est financé conjointement par la fondation MAVA et le Fonds français pour l’Environnement Mondial (FFEM), a-t-il déclaré. Le littoral oranais recèle d’importantes richesses en termes de biodiversité et de ressources naturelles , a-t-il rappelé, ajoutant que le réalisateur, Ahmed Gueddoura, a réussi à mettre en valeur le potentiel de la région, sous des angles souvent méconnus du grand public. Il a fallu deux ans de travail, auquel ont participé les membres de l’association, ainsi que des cinéastes professionnels d’Oran et d’Alger, qui ont tous collaboré bénévolement pour finaliser ce documentaire , a encore noté encore Amine Chakouri. Ce film s’inscrit dans la continuité des actions de sensibilisation entreprises par notre association dont l’objectif principal est de porter les revendications de préservation de l’île Plane, notamment par le classement de la zone comme aire marine protégée , a-t-il relevé, ajoutant que cet objectif est aujourd’hui en phase finale de concrétisation grâce à la conjugaison des efforts de l’ensemble des acteurs de la conservation au niveau de la wilaya d’Oran . Les richesses et atouts mis en valeur dans le film documentaire sont de plus en plus menacés, notamment par l’intensification du tourisme, la croissance démographique, la disparition des refuges des différentes espèces animales ainsi que la surpêche, entraînant une surexploitation des ressources naturelles et une pression de plus en plus forte sur les écosystèmes, aggravés par les effets du changement climatique, s’est-il alarmé.