Festival national de la poésie amazighe à Taourirt Bouar

Festival national de la poésie amazighe à Taourirt Bouar (Aït Zikki) : Ouverture de la 4e édition

La quatrième édition du Festival national de la poésie amazighe s’est ouvert, jeudi au village Taourirt Bouar, dans la commune d’Aït Zikki, relevant de la daïra de Bouzeguène, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tizi-Ouzou, a-t-on constaté.

Une soixantaine de poètes issus de 10 wilayas du pays, dont Béjaïa, Boumerdes, Alger, Tipaza, sétif et Bordj Bou-Araridj, prennent part à ce concours de poésie organisé par l’association culturelle «Smaïl Azikkiw» en collaboration avec le comité de village, l’APC d’Aït Zikki et la direction de la culture.
La cérémonie d’ouverture de cette édition, dédiée cette année à la mémoire du poète Lounis Azzi, s’est déroulée en présence du Secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité (HCA), El-Hachemi Assad, qui a rappelé l’importance de ces manifestations dans la promotion de la culture et de la langue amazighes à travers l’»incitation des jeunes poètes et écrivains à utiliser tamazight comme moyen d’expression». Tout en saluant l’initiative de l’association organisatrice et l’implication des citoyens du village et de la commune dans l’organisation de cet évènement, qui ne cesse de grandir d’année en année, M. Assad a annoncé que les lauréats de cette quatrième édition prendront part en octobre prochain au festival national de la poésie amazighe d’Illizi, placée cette année dans le cadre de la célébration du centenaire de l’écrivain, anthropologue et chercheur Mouloud Mammeri. Selon le SG de HCA, Mouloud Mammeri a œuvré durant toute sa vie pour la promotion et l’épanouissement de la langue et la culture amazighes et c’est dans le but de faire connaître son travail, débattre de son œuvre et poursuivre sur sa lancée que le Haut Commissariat à l’Amazighité célèbre son centenaire à travers des activités qui se poursuivront jusqu’à décembre prochain et toucheront les différentes wilayas du pays.
Les organisateurs de ce concours de poésie, devenue une tradition annuelle à Taourirt Bouar qui attire de plus en plus de participants, ont expliqué que le principal objectif est de découvrir les jeunes talents dans le domaine de la poésie amazighe et les encourager à persévérer dans le but de contribuer à la promotion de tamazight. C’est aussi une occasion de rendre hommage aux grands piliers de la poésie kabyle en particulier et amazighe en général, à l’instar de Smaïl Azikkiw, Dda Amar Azzi et d’autres qui sont beaucoup plus connus à l’image de Si Mohand Oumhand et Chikh Mohand Oulhocine, ont-ils affirmé.
Le festival constitue également une aubaine d’échange de connaissances et d’expérience entre les participants et de tisser des liens avec les invités des autres wilayas, qui se rendent dans les hautes montagnes de Kabylie pour prendre part au concours mais aussi pour découvrir des tableaux naturels favorable à l’inspiration poétique. En dehors des récitals poétiques prévus dans le cadre du concours, le festival qui se poursuivra jusqu’au 12 août prochain, sera marqué par des expositions de l’artisanat traditionnel, des conférences sur la poésie amazighe, du chant et des spectacles du théâtre, a-t-on fait savoir.