Fédération algérienne de Taekwondo

Fédération algérienne de Taekwondo : Adoption des bilans moral et financier de l’année 2017

Les membres de l’Assemblée générale de la Fédération algérienne de Taekwondo (FAT), réunis samedi en session ordinaire samedi à Alger, ont adopté à l’unanimité les bilans moral et financier de l’année 2017. Quatre mois après l’élection du nouveau président de la FAT Yazid Ben Allaoua pour le reste du mandat olympique en cours, les membres de l’AG ont déploré les agissement de l’ancien président, Abdelhak Tiabi et son secrétaire général, Noureddine Nemla, qui n’ont pas procédé aux passations de consignes et n’ont pas justifié les dépenses de l’instance fédérale, après leur retrait de confiance en mars dernier. Les bilans moral et financier adoptés par les membres de l’AG ont enregistré «beaucoup liées à la mauvaise gestion de l’ancien bureau présidé par Tiabi», a indiqué le nouveau secrétaire général Samir Maiana qui a personnellement rédigé les bilans. Lors des travaux de cette AGO qui s’est déroulée en présence du représentant du ministère de la jeunesse et des sport, Abdelmalek Yaker, les membres ont également convenu de la nomination d’un nouveau commissaire aux comptes Bouda Djoudi en remplacement de l’ancien qui n’a pas été élu par l’assemblée générale. Lors de son intervention le président de la FAT, Yazid Ben Allaoua, a rappelé aux membres de l’AG «l’état catastrophique des finances de la Fédération qui a accumulé les dettes et doit payer les redevances des athlètes des sélections nationales, des arbitres et les cotisations à la Fédération internationale de la discipline qui a interdit la participation des athlètes algériens aux compétitions internationales». «Jusqu’à aujourd’hui je n’ai toujours pas reçu les clés du siège de la Fédération qui sont en possession de M. Taibi qui a également dérobé le matériel de la FAT dont des appareils à photo et des télécopieuses d’une grande valeur», a-t-il ajouté. Dans ce cadre, les membres de l’AG ont également décidé de suspendre pour deux ans Abdelhak Tiabi qui fait toujours parti de l’Assemblée générale et ont proposé une suspension à vie du mouvement sportif au ministère de le jeunesse et des sports. Malgré toutes les difficultés rencontrées depuis sa prise de fonction Ben Allaoua a indiqué que la Fédération est parvenue à organiser les championnats nationaux des différentes catégories.