Mehdi Abeid

FC Nantes : L’entraîneur Gourcuff encense Mehdi Abeid

L’entraîneur du FC Nantes (France), Christian Gourcuff, n’a pas tari d’éloges sur sa nouvelle recrue algérienne Mehdi Abeid, un joueur «très mature et expérimenté dont le club breton avait besoin». «Abeid est une très bonne recrue pour le FC Nantes. Il a tout pour s’imposer comme un élément influent du jeu nantais. Je connais ses qualités humaines et celles du footballeur», a déclaré Gourcuff à Ouest-France.fr, assurant qu’il s’agit d’une «très bonne» recrue pour le club. Pour sa première apparition sous le maillot jaune et vert, samedi face à Marseille (0-0), Mehdi Abeid a démontré tout ce qu’il pouvait apporter au FC Nantes, à la récupération comme dans l’orientation du jeu. L’Algérien, qui a connu Christian Gourcuff en sélection, vit une intégration accélérée. «Son adaptation dans le onze nantais a été aussi facilitée par l’arrivée de Christian Gourcuff, qui l’a régulièrement appelé lorsqu’il dirigeait la sélection algérienne. Il était d’ailleurs une des attractions du mercato nantais. Une bonne pioche, laissée libre par Dijon et chipée au Genoa, qui suscitait à la fois une curiosité excitante, une attente évidente, mais aussi quelques inconnues», a écrit Ouest-France. Pour sa part, le milieu de terrain algérien n’a pas caché sa joie d’avoir rejoint Nantes : «Je suis content de ma venue, surtout qu’ici je connais pas mal de choses dont le coach que je connais depuis un moment. Je sais comment il travaille, donc ça a tout de suite collé». Installé au coeur du jeu avec Abdoulaye Touré, le récent champion d’Afrique avec l’Algérie en égypte a été très à l’aise dans le 4-4-2 de Christian Gourcuff. «C’est un système qui me va très bien, a confirmé le vainqueur de la CAN. J’aime bien récupérer les ballons, mais aussi me projeter». à 27 ans, Abeid affiche maturité et expérience, deux denrées rares dans l’effectif rajeuni des «Canaris». Avec son petit gabarit, il a surtout cette faculté à harceler le porteur adverse, à gratter des ballons et à rapidement effacer le premier rideau. En seulement dix jours d’entraînement avec ses nouveaux coéquipiers, Mehdi Abeid a déjà trouvé ses marques. Il s’est illustré par un impact précieux à la récupération et un sens de la conservation, selon Ouest-France. Il aurait même pu marquer (60’) sans la détente de Steve Mandanda. «C’est le seul regret du jour, celui d’être tombé sur un très grand gardien. C’est dommage car pour un premier match ensemble, on a montré énormément d’automatismes, on s’est bien trouvés», analyse Abeid. Remplacé après l’heure de jeu, l’Algérien offre un profil intéressant dans l’effectif des «Canaris» et pour le système de Christian Gourcuff. Il lui reste désormais à tenir 90 minutes, lui qui a repris tardivement après la CAN-2019. «Je n’avais pas joué depuis la sélection. Physiquement, je me suis senti bien même si, sur la fin, ça commençait à être un peu dur», a-t-il reconnu.