bac

Examens de fin d’année : La LADDH appelle à une prise en charge psychologique des candidats

À l’approche des examens officiels concernant les trois cycles éducatifs, à savoir la cinquième le BEM et le BAC, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) appelle les responsables du ministère de l’Education ainsi que les parents d’élèves à s’intéresser de près à l’aspect «psychologique» des candidats.
À chaque période d’examens de fin de cycle, les élèves sont confrontés au stress et à l’angoisse, et ayant constaté que cet état psychologique conduit parfois les examinés à des comportements regrettables, la LADDH a décidé de tirer la sonnette d’alarme. Dans un communiqué rendu public, l’ONG a tenté d’attirer l’attention des responsables et des parents d’élèves sur certains phénomènes qui touchent, en effet, les candidats, notamment ceux qui passent le BAC. La ligue explique que ces derniers ressentent une peur quant à la réaction des parents en cas d’échec. Elle a fait savoir à, ce titre, que plus de 80 cas de suicides ont été recensés parmi les élèves ayant échoué aux examens ces dernières 8 années, soit 10 cas chaque année. Les élèves ont recours au suicide après avoir été menacés de la part de leurs parents, regrette l’ONG qui estime que le rôle des parents est non pas de menacer ou de punir leurs enfants mais plutôt de leur apporter un soutien moral et psychologique afin qu’ils puissent avoir une confiance en soi. Cette mission est celle également du ministère de l’éducation, souligne-t-on dans le même communiqué. Le département de Benghebrit doit engager une étude sérieuse pour connaitre les causes de ces actes «désespérés» mais aussi chercher l’origine de l’échec et de la déperdition scolaire, recommande, en outre, la LADDH. Pour l’ONG, les responsables du secteur devraient remettre en question et réexaminer la qualité de l’éducation en Algérie en plaçant l’intérêt de l’élève comme principal objectif. Le rôle des parents quant à lui consiste à se montrer compréhensifs vis-à-vis de leurs enfants et de tenter de traiter les causes de leur échec scolaire en optant pour le traitement psychologique. C’est la méthode la plus efficace pour que l’élève puisse retrouver confiance en lui, sachant que lui mettre la pression en le menaçant de punition ne peut que le pousser à fuguer ou carrément mettre fin à ses jours, prévient l’Ong. Devant cet état de fait, la LADDH a jugé nécessaire de déployer des professionnels pour une bonne prise en charge psychologique des candidats une semaine avant le début des examens ce qui les aidera à mieux se concentrer et passer leurs examens sans craintes. Il est nécessaire, pense l’organisation, de tenir à l’écart les candidats de tout ce qui pourrait détourner leur attention ou les perturber. Il convient de rappeler que les examens de fins de cycles devraient se dérouler du 24 Mai au 15 Juin. Les résultats quant à eux seront annoncés pour la cinquième, le 9 Juin, le BEM le 27 Juin et enfin le BAC le 15 Juillet.
Ania Nait Chalal-Nb