Debbie Reynolds et Carrie Fisher

Enchères : Les effets de Debbie Reynolds et Carrie Fisher déjà en vente

Les deux actrices, mère et fille, sont décédées à un jour d’intervalle fin 2016. Parmi les 1500 lots proposé à la vente en octobre, les cinéphiles s’attarderont sur certaines des robes utilisées dans Chantons sous la pluie ou encore des extraits des scripts de Star Wars.
Elles sont mortes à une journée d’écart, les 28 et 29 décembre dernier. Et l’annonce des décès de Debbie Reynolds et de sa fille Carrie Fisher avait plongé Hollywood dans la nostalgie et la stupéfaction. La première avait plus de quarante films à son actif, parmi lesquels Chantons sous la pluie et La Conquête de l’Ouest. Sa fille est la princesse – intergalactiquement célèbre – Leia, de la saga Star Wars.
Moins d’un an après leur décès, la maison Profiles in History, à Los Angeles, s’apprête à disperser certains effets des deux actrices. Plus de 1500 lots seront mis en vente du 7 au 9 octobre. Une partie non précisée des bénéfices de la vente sera reversée aux associations The Thalians et The Jed Foundation, consacrées aux vétérans et à la lutte contre le suicide, dans lesquelles Debbie Reynolds était impliquée.
Parmi les lots les plus importants, une robe de soie que Debbie Reynolds portait durant la séquence de la chanson «You Were Meant For Me»dans Singin’ in the rain’. Elle est estimée entre 20.000 et 30.000 euros. Plusieurs passages des scripts de la trilogie Star Wars, avec les annotations de Carrie Fischer ou la dédicace de George Lucas, sont également proposés à la vente. Les fans de la série ne manqueront pas non plus la chaise de tournage de Carrie Fisher utilisée lors du tournage du Retour du Jedi. Les amoureux des droïdes pourront acquérir un exemplaire de C3-PO doté de diodes lumineuses. Plus improbable, une statue grandeur nature de la princesse Leia, pistolet blaster à la main, sortant… d’une cabine téléphonique anglaise en bois. Ou une série de lentilles et de caméras, dont celles employées par Francis Ford Coppola sur les tournages du Parrain ou d’Apocalypse Now.
À surveiller également, un tableau de Norman Rockwell représentant Benjamin Franklin, une plume à la main, commandé en 1926 pour célébrer le 150e anniversaire de la déclaration d’indépendance des États-Unis. L’œuvre pourrait constituer la pièce maîtresse de la vente avec une estimation comprise entre deux et trois millions de dollars.
En présentation de la vente, Todd Fischer raconte que sa mère et sa sœur, collectionneuses impénitentes, avaient amassé «une collection extraordinaire et diverse tout au long de leur vie (…) rivalisant avec la plupart des musées». «Conformément aux souhaits de ma mère, nous avons décidé de disperser une partie de leur magnifique collection auprès de leurs amis et de leurs fans», ajoute-t-il. La vente a été confiée à la maison californienne Profiles in History dont le président Joseph Maddalena se présente comme un ami de la famille «depuis de longues années». En juin dernier, la maison spécialisée dans les ventes liées au show-business avait déjà vendu un R2D2 en pièces détachées à 2,76 millions de dollars.