Photo IFTAR Ooredoo-CRA (2)

En partenariat avec le CRA, Ooredoo ouvre ses cantines pour l’Iftar durant le Ramadhan

Dans le cadre de son programme de solidarité avec le Croissant Rouge Algérien (CRA), Ooredoo, entreprise citoyenne et partenaire officiel du CRA, a ouvert, durant ce mois de Ramadhan, ses cantines pour accueillir et servir les jeûneurs, les personnes de passage, les ouvriers des chantiers avoisinants et ceux qui se retrouvent loin de leurs familles. Ainsi, ce sont près de 300 repas qui sont servis quotidiennement dans les locaux de restauration des sièges de Ooredoo d’Alger (Ouled Fayet), d’Oran et de Constantine par les bénévoles du CRA et des employés de Ooredoo qui ont choisi de placer ce mois sacré sous le signe de la solidarité, de la citoyenneté et de la générosité. Pour exprimer leur soutien et solidarité, Mme Saïda Benhabyles, Présidente du Croissant-Rouge Algérien, le représentant du ministère de la solidarité Nationale, de la Famille et de la Condition de la Femme, les représentants du CICR (Comité International de la Croix-Rouge), du HCR (Haut-Commissariat aux Réfugiés) et du PAM (Programme Alimentaire Mondial), ainsi que des cadres supérieurs de Ooredoo ont partagé, le dimanche 11 juin 2017, au siège de Ooredoo à Ouled-Fayet (Alger) un Iftar au cours duquel ils ont pu échanger avec les jeûneurs, dans un moment d’amitié et de convivialité. à cette occasion, Mme Saïda Benhabyles a déclaré : « Nous remercions notre partenaire Ooredoo d’avoir mis à notre disposition ses cantines afin de mettre en place cette opération de bienfaisance durant ce mois de Ramadhan. Je salue l’engagement de Ooredoo qui exprime, par ce geste, sa solidarité agissante et active au sein de la société. Depuis 2008, notre partenariat avec Ooredoo nous permet d’enrichir et de concrétiser notre programme d’actions à travers de nombreux projets en faveur de différentes couches de la société. « Par cette action de solidarité en ce mois de piété, Ooredoo réitère son engagement aux côtés du Croissant Rouge Algérien et réaffirme sa volonté de poursuivre cette collaboration en soutenant ses nobles missions d’intérêt public.
Pour rappel, de nombreuses opérations sont concrétisées chaque année durant le mois de Ramadhan dans le cadre de la mise en œuvre du partenariat stratégique entre Ooredoo et le CRA. Ces actions à caractère humanitaire et social concernent essentiellement le soutien et l’aide aux couches vulnérables de la société et le renforcement des capacités du CRA à accomplir sa mission humanitaire.

Lancement de la 2e édition du «Prix de la presse économique» du FCE
Le Forum des chefs d’entreprises a, dans un communiqué rendu public hier, annoncé le lancement du Prix de la presse économique dans sa deuxième édition. Ce prix récompense les journalistes de la presse écrite, presse électronique, radiophonique et télévisuelle pour leurs articles, enquêtes, émissions et reportages qui traitent des thèmes en relation avec l’économie nationale, a-t-on expliqué dans le même communiqué. Ainsi, les journalistes désireux de participer à ce concours sont invités à soumettre leurs travaux journalistiques dont la parution est faite entre le 1er Novembre 2016 et le 30 août 2017, explique le même communiqué. Enfin, il convient de souligner que le Prix de la presse économique sera décerné à l’occasion de la journée nationale de la presse, qui coïncide avec le 22 Octobre de chaque année. Quatre lauréats seront primés par cette distinction dans les quatre branches de la presse citées en haut.

Destruction d’un bidonville de 4 000 cabanes en Birmanie
La police birmane a évacué lundi un bidonville à la périphérie de Rangoun, la capitale économique, détruisant 4.000 cabanes et arrêtant six personnes qui tentaient de s’opposer à cette première grande évacuation forcée du gouvernement d’Aung San Suu Kyi. L’opération, qui a débuté aux premières heures du jour dans la banlieue de Hlegu, a été menée par des dizaines de policiers armés, accompagnés d’employés municipaux munis de bâtons, de râteaux et de tronçonneuses, selon les médias. « Bande d’idiots. Vous êtes diaboliques. Comment osez-vous faire ça? », hurlait une femme, en sortant de chez elle. à ses côtés, beaucoup d’habitants s’en prenaient au gouvernement civil d’Aung San Suu Kyi, au pouvoir depuis un peu plus d’un an, et qu’ils accusent de poursuivre la politique du précédent gouvernement conduit par d’anciens généraux. « Le gouvernement est inutile et nous avons eu tort de voter. Il a peur de l’armée. Comment pouvons-nous leur faire confiance? », a hurlé un autre habitant à l’adresse des policiers. D’après un ancien fonctionnaire de la ville, un grand projet immobilier composé de plusieurs grands immeubles est prévu sur ce terrain. L’exode rural et la hausse des loyers à Rangoun poussent des milliers de personnes à s’agglutiner dans des bidonvilles. Rangoun, la plus grande ville birmane et poumon économique du pays, compterait entre 10 et 15% de sa population dans ces quartiers.

Messahel reçoit le nouvel ambassadeur d’Espagne en Algérie
Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a reçu, hier à Alger, M. Santiago Cabanas Ansorena, qui lui a remis les copies figurées des lettres de créances l’accréditant en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume d’Espagne auprès de la République algérienne démocratique et populaire, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Zakat El-Fitr fixée cette année à 100 DA
Zakat El-Fitr pour le mois de Ramadhan a été fixée cette année à 100 DA, a annoncé le ministère des Affaires religieuses et des wakfs. Le ministère a appelé dans un communiqué à s’acquitter de Zakat El-Fitr, précisant que sa valeur avait été fixée cette année à 100 DA, soit un «Sa`a» (une mesure) de nourriture équivalant à 2 kg. Le ministère a, par ailleurs, indiqué avoir chargé les imams des mosquées de procéder, en collaboration avec les comités religieux des mosquées à travers l’ensemble du territoire national, à la collecte de Zakat El-Fitr à compter du 15ème jour du mois de Ramadhan en vue de la distribuer aux nécessiteux, un ou deux jours avant Aïd El-Fitr».

Rencontre ministérielle G7 sur l’environnement : le représentant US claque la porte
Un haut fonctionnaire des états-Unis a brusquement quitté les discussions ministérielles environnementales du Groupe des Sept (G-7) à Bologne dimanche, quelques heures seulement après son ouverture. Le départ imprévu de Scott Pruitt, chef de l’Agence de protection de l’environnement des états-Unis, a marqué le premier jour de l’événement de deux jours. Il n’y avait pas d’explication formelle sur la raison pour laquelle M. Pruitt a quitté les entretiens, après avoir participé à une seule séance de négociation, posé pour une photo de groupe avec d’autres chefs de délégation, et tenu des discussions respectivement avec ses homologues de l’Allemagne, du Japon et de la Grande-Bretagne. Dans les médias américains, il a été signalé que M. Pruitt a été «convoqué» par le président américain Donald Trump. Le départ de M. Pruitt vient juste quelques jours après que le président Trump ait annoncé que les états-Unis se retireraient de l’Accord de Paris, un pacte mondial conçu pour lutter contre le changement climatique. Les négociations se sont poursuivies après le départ de M. Pruitt de Bologne, et la délégation américaine est dirigée par un responsable de niveau inférieur. Le G-7 est composé du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, de la Grande-Bretagne et des états-Unis. La réunion ministérielle de deux jours réunit également des ministres du Chili, de l’éthiopie, des Maldives et du Rwanda en tant qu’observateurs spéciaux, ainsi que des responsables de l’UE. Les pourparlers du G7 à Bologne ont pris fin lundi (hier).

Un militaire succombe à ses blessures suite à l’explosion d’une mine
Un officier de l’armée tunisienne a succombé, hier à l’aube, à ses blessures suite à l’explosion d’une mine, survenue vendredi dernier dans l’ouest, indique le ministère de la Défense nationale. Le lieutenant Mohamed Ali Toujeni a été grièvement atteint lors d’une opération de ratissage au Mont Ouergha, dans le gouvernorat du Kef, a indiqué un porte-parole militaire. Dans un incident similaire, deux soldats ont été blessés, jeudi dernier, par l’explosion d’une mine au Mont Meghila, dans la région de Sid Bouzid (centre). Plusieurs incidents du genre, ayant fait des victimes militaires et civiles, se sont produits en Tunisie depuis 2012, avec l’apparition de groupes armés actifs. La menace terroriste a, néanmoins, considérablement baissé depuis les attentats sanglants de 2015 et la grande offensive du groupe terroriste autoproclamé « Etat islamique » (EI/Daech) contre la ville de Ben Guerdane (sud-est), en mars 2016, à la faveur du démantèlement de dizaines de cellules dormantes et des opérations préventives dans les milieux terroristes. Les agissements des groupes armés sont, actuellement, confinés dans les zones montagneuses où des incidents sont signalés par moment. Le président Béji Caid Essebsi avait prolongé, jusqu’au 15 juin courant, l’état d’urgence dans le pays, en vigueur depuis l’attentat-kamikaze contre des agents de la sécurité présidentielle, le 24 novembre 2015.