houda-feroun

Elle a présidé une réunion des cadres du ministère des PTIC : Houda Feraoun fait un état des lieux de son secteur

Une réunion d’évaluation et de coordination a été présidée, dimanche dernier, par la ministre de la Poste et des TIC, Houda-Imane Feraoun au siège de son département ministériel, avec les cadres de son Secteur regroupant les responsables des structures centrales, ainsi que les directeurs des 48 wilayas (DWPTIC) du pays. Les objectifs recherchés par l’organisation de cette rencontre consistent à faire un état des lieux et à tracer les perspectives du secteur de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication à travers les différentes wilayas, de répertorier les difficultés et les insuffisances, et d’apporter les solutions appropriées à même d’améliorer l’état du Secteur et satisfaire les besoins des citoyens, en matière des services postaux et de télécommunication. La ministre a rappelé à ses responsables locaux que les directions de wilayas constituent un prolongement naturel de l’administration centrale au niveau local. Elle les a exhortés, à ce titre, à jouer pleinement leurs rôles pour l’exécution des missions confiées par l’État à leur département. Soulignons que ces dernières visent, dans leur ensemble, l’amélioration du service public qui relève de leur champ de compétence, ainsi que l’accès aux différentes prestations de télécommunication. Également, Houda-Imane Feraoun a exigé de tout directeur de procéder, sans délai, à l’élaboration d’une cartographie détaillée qui englobera les données relatives aux installations du secteur de la Poste et des TICs dans la wilaya de leur compétence. Ainsi, les responsables des services déconcentrés ont été rappelés à l’effet de tenir informée, régulièrement, l’administration centrale, des statistiques relatives aux taux de couverture en services poste et télécommunications, aux taux de satisfaction des usagers, aux insuffisances et aux besoins de chaque ilaya, et de proposer toutes actions susceptibles d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens en général. Dans ce sillage, la ministre a précisé que des instructions fermes ont été données aux DWPTIC à l’effet d’investir le terrain et de mesurer, réellement, la situation du secteur. «Il ne suffit pas de se contenter de recueillir les informations transmises par les opérateurs, il y a lieu de se déplacer dans les différentes localités, afin d’évaluer les réalisations du secteur, de relever les insuffisances et de faire les propositions idoines pour y remédier», a- t-elle exigé. Les échanges qui ont eu lieu, lors de cette journée, ont porté, notamment, sur l’infrastructure et les indicateurs TIC, la société de l’information, le volet postal, la gestion administrative et financière des DWPTIC, la réorganisation des directions de wilaya, ainsi que la gestion du patrimoine du secteur. Ces questions ont suscité des débats enrichissants où les responsables locaux ont exposé, à la ministre, les difficultés rencontrées au quotidien dans l’accomplissement des missions qui leurs sont dévolues. Des éclaircissements et des orientations à ce sujet ont été également apportés aux responsables locaux sur l’ensemble des questions évoquées. Par ailleurs, Feraoun s’est réjouie de la tenue de cette rencontre. Elle a appelé, dans ce sens, l’ensemble des cadres de son département à redoubler d’efforts pour mener à bien les missions confiées par l’État.
Djedjiga Hamitouche