ALGERIE-ZAMBIE-LUSAKA-11 Taider

Eliminatoires Mondial-2018/Algérie-Zambie à Constantine (ce soir à 20h30) : Une victoire pour l’honneur

La sélection algérienne accueille ce soir, à partir de 20h30 à Constantine, son homologue zambienne dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires au Mondial-2018 en Russie, dans un rendez-vous qui sera abordé par les Verts sous le signe du rachat, trois jours après leur défaite face au même adversaire 3-1 pour le compte de la troisième journée.

Justement, cette défaite a précipité l’élimination des Fennecs qui ont vu ainsi leurs derniers espoirs de participer pour la troisième fois de suite au rendez-vous planétaire fondre comme neige au soleil. Toujours est-il que les protégés de l’entraîneur espagnol Lucas Alcaraz vont tenter de profiter de la réception des Chipolopo afin de réussir une victoire pour l’honneur, eux qui ne comptent dans leur escarcelle qu’un seul point obtenu face au Cameroun, dans un match joué à Blida dans le cadre de la première journée de ces qualifications. «Il est vrai, on aurait aimé gagner à Lusaka pour se relancer dans la course, mais les choses n’ont pas fonctionné comme on le souhaitait. A présent qu’on est pratiquement éliminés, il nous faudra vite relever la tête. Ce match chez nous face à la Zambie tombe d’ailleurs à pic, car on a tant besoin d’une victoire à même de nous rendre notre fierté». Les propos sont de Yacine Brahimi, l’auteur du seul but algérien en terre zambien, et qui s’était notamment distingué dans cette empoignade par un jeu individuel ayant agacé plus d’un parmi les fans algériens. Ce sera également une aubaine pour le ‘’Club Algérie’’ afin de signer sa première victoire dans ces éliminatoires, après avoir déçu plus d’un en comptabilisant un nul et deux défaites. Pour ce faire, il faudra notamment retrouver cette ‘’grinta’’ qui fait défaut aux coéquipiers de Riyad Mahrez ces derniers temps, leur valant une succession de défaites qui les ont plongés dans le doute. Le rendez-vous sera aussi spécial pour l’entraîneur espagnol, Lucas Alcaraz. Ce dernier, qui vient de boucler son cinquième mois à la tête de la barre technique des Fennecs est désormais sous forte pression. N’ayant pas fait l’unanimité autour de lui depuis son intronisation à la tête de la barre technique nationale au début d’avril dernier, l’ex-driver de Granada est en train de donner raison à ses détracteurs.
Il n’a d’ailleurs guère réussi à laisser son empreinte sur le jeu algérien au cours des trois rencontres qu’il a dirigées du banc de touche de l’équipe nationale. Rien que pour cela, ils sont nombreux à être montés au créneau pour réclamer son départ. Cependant, l’homme semble bénéficier toujours du soutien du président de la FAF, Kheïreddine Zetchi. Il est cependant censé apporter certains changements dans son onze de départ. Les habituels titulaires, du moins quelques uns d’entre eux, ne convainquent plus depuis un bon bout de temps, et il est temps de les reléguer sur le banc de touche, et donner la chance à d’autres à même d’apporter un sang nouveau à une équipe qui ne cesse de manger de son pain noir.
Hakim S.