Éducation : le CLA veut une retraite après 25 ans de service

À la veille de la rentrée scolaire prévue pour le 07 Septembre prochain, le conseil des lycées d’Algérie (CLA), à présenté une série de revendications socioprofessionnelles à la ministre de tutelle, dans lesquelles figure notamment la baisse de l’âge de la retraite à 25 ans de service.
À l’issue de la rencontre ayant regroupé, le 21 août en cours, cette formation syndicale et la ministre de l’Éducation, une feuille de route à été proposée par le CLA dans laquelle il propose une série de réformes et de revendications prioritaires. Il s’agit de la réduction de l’âge de la retraite à 25 ans de service, compte tenu de l’effort intellectuel que demande de fournir cette profession qui se distingue par plusieurs particularités par rapport aux autres. Les syndicalistes ont encore mis en exergue la nécessité de revoir la politique de la gestion des œuvres sociales dans les lycées, et ce, en décentralisant la gestion pour mieux se rapprocher des écoliers et enseignants et identifier les besoins selon les régions et wilayas du pays. Sur un autre plan, le CLA invite la ministre à redoubler d’efforts pour la gestion des dossiers relatifs à la déperdition scolaire, les conditions et moyens pédagogiques mis en place ainsi que la surcharge des programmes et des classes qui mènent souvent à l’échec scolaire. En plus de la nécessité de revoir ces lacunes, le CLA reproche au département de Benghebrit, des failles dans la gestion des concours de recrutement du personnel de l’éducation ainsi que l’orientation efficace et adéquate des élèves vers différentes spécialités de l’enseignement secondaire. Des failles qui font que plusieurs lycéens se retrouvent dans des filières qui ne leurs conviennent pas, et par conséquent, échouent dans leurs études. Le CLA demande aussi de à ministre d’assurer plus de chances d’intégration aux élèves exclus des études et leur accompagnement psychologique pour surpasser plusieurs problèmes liés à l’âge d’adolescence et les conditions sociales. Améliorer les conditions de recrutement, assurer le principe d’égalité des chances et la mise en valeur des compétences lors des concours de recrutement, on été aussi mises en exergue dans cette liste de revendications visant à améliorer le rendement scolaire par de meilleures conditions de travail. Pour le CLA, les 24 000 nouveaux enseignants recrutés récemment dans le secteur ne peuvent pas combler le manque du personnel, notamment avec le départ massif en retraite des enseignants et autres fonctionnaires. Toutes ces revendications, citées entres autres, ne peuvent, selon le CLA , devenir effectives qu’avec la collaboration permanente de la tutelle avec différentes formations syndicales en assurant un climat de confiance et de débat constructif entre les différentes parties.
Salim Nasri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>